Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Une start-up américaine invente un éthylotest pour la consommation de drogues

Grâce à un casque de réalité virtuelle, ce dispositif baptisé Gaize capte les mouvements des yeux et de la pupille au moyen de capteurs. De quoi déterminer, pour les forces de l'ordre, si la personne testée a consommé des drogues.

Point fort des éthylotests, ils indiquent immédiatement à la police que la personne testée est ivre. En revanche, il est bien plus difficile et long, pour les forces de l’ordre, de déterminer si la personne a fait usage de drogues. Surtout avec les drogues de synthèse de plus en plus répandues dont les trafiquants renouvellent les formulations toutes les semaines. Or un nouveau dispositif élaboré par la start-up américaine Gaize pourrait bien révolutionner les tests toxicologiques. Il s’agit d’un casque VR équipé de capteurs oculométriques capables de capter les mouvements des yeux et la dilatation des pupilles. Signes équivoques d’une consommation de drogues. 

un-casque-pour-tester-l-usage-de-drogue

Ce casque a été conçu pour tester à l’usage des drogues dans tous les secteurs d’activité où cette consommation peut avoir de graves conséquences. © Gaize

Des tests oculaires

Concrètement, le dispositif baptisé du nom de la start-up se présente sous la forme d’un casque VR de modèle Pico Neo 3 Pro Eye. Équipé de capteurs oculométriques Tobii, il est relié au smartphone ou à la tablette de l’utilisateur via une application. Les tests oculaires réalisés permettent de détecter les minuscules mouvements involontaires des yeux et les dilatations de la pupille qui sont associés à l’intoxication aux drogues. 

Une balle à grande vitesse

Pour cela, il suffit d’enfiler le casque à la personne à tester et de lancer l’application. Via l’écran du casque, le sujet regarde ensuite une balle se déplacer à des vitesses et selon des schémas spécifiques, les capteurs Tobii suivant les mouvements de ses yeux et la taille de sa pupille. Les données des capteurs sont transmises sans fil aux serveurs de la société pour être analysées, et les résultats sont ensuite retransmis à l’appareil mobile de l’utilisateur.

un-casque-a-capteurs-oculaires

Ce casque embarque des capteurs oculaires pour analyser les mouvements des yeux et la dilatation des pupilles. © Gaize

Des tests traditionnels laborieux

Il faut dire que les tests de reconnaissance de drogues conventionnels se réalisent manuellement par des policiers experts. Ces tests nécessitent donc une formation spéciale et comportent de nombreuses étapes. Ils doivent également se réaliser dans des conditions d’éclairage contrôlées.

Un résultat en six minutes

À l’inverse, Gaize nécessite très peu de formation, peut être utilisé sur place et fournit un résultat en six minutes. Du côté des secteurs d’applications possibles, la start-up vise les forces de l’ordre, le transport, la construction, l’exploitation minière et à peu près tout autre domaine où la prise de drogue peut avoir de graves conséquences.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion