Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Un test de dépistage du cannabis pour les entreprises en vente libre

Le centre de formation Elicole a mis au point Cannabis Verdict, un auto-test qui détecte dans l’urine les traces de cannabis. Disponible sur internet (www.cannabis-verdict.com) ou dans 3.000 bureaux de tabac depuis fin janvier, l’objectif est de sensibiliser les salariés aux méfaits de cette drogue.

Après l’éthylotest qui permet aux automobilistes de contrôler leur alcoolémie, voici Cannabis Verdict, qui dépiste la présence de THC (tétrahydrocannabinol), la substance active du cannabis. « C’est un outil de prévention qui s’adresse aux fumeurs occasionnels. L’objectif est de s’assurer qu’il n’y a plus de traces de cannabis dans leur organisme », affirme Marc Elie, PDG d’Elicole, spécialisée dans la gestion des risques psychotropes en milieu professionnel. Installé à Montpellier, ce centre de formation compte trois salariés et annonçait en 2012 un chiffre d’affaire de 650.000 euros. Selon la Direction générale du travail, 20% des accidents du travail sont liés à la consommation d’un psychotrope (alcool, cannabis, cocaïne, héroïne, médicaments). « En cas d’accident impliquant un salarié portant des traces de consommation de cannabis, l’entreprise est systématiquement responsable, et souvent condamnée au nom de la faute inexcusable », explique le PDG d’Elicole.

Dans toutes les strates professionnelles. Pour éviter ces lourdes sanctions, Marc Elie mise sur la prévention. Depuis 2009, il se rend sur les chantiers des entreprises de travaux publics pour proposer aux employés de s’auto-tester. « Cannabis Verdict est un prétexte à la discussion, reconnaît-il. Le cannabis existe dans toutes les strates professionnelles. » L’l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) dénombre 4 millions de consommateurs de cannabis occasionnels en France. Peu savent que les traces de THC peuvent rester jusqu’à trois semaines dans l’organisme. « Des salariés de 30 à 40 ans, qui fument un joint de temps en temps, j’en ai vu des tas. Et ce ne sont pas des toxicomanes pour autant, nuance l’inventeur de Cannabis Verdict. Mais les risques pour eux et leur entreprise existent. » Les secteurs les plus concernés sont le BTP, le nucléaire, le transport, l’industrie, l’aéronautique.

Le principe est le même que pour les tests de grossesse. L’utilisateur trempe la bandelette dans l’urine. Si un signe rouge apparaît, c’est positif. Deux signes rouges, c’est négatif, il peut reprendre le travail ou la voiture. Cannabis Verdict est proposé et donné aux salariés par leur entreprise, pas imposé. Le kit est composé d’un test et d’un livret de prévention de 24 pages.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion