Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Un renfort personnalisé pour gant anti-coupure

Rostaing innove en proposant à ses clients de renforcer la durabilité de leur gant anti-coupure grâce à une pièce de renfort en cuir personnalisée en fonction des besoins des utilisateurs.

Rostaing revisite le Blacktactil, un gant anti-coupure qui fait partie de ses meilleures ventes. En réponse aux demandes de ses clients qui veulent à la fois préserver la planète et alléger le coût des EPI, il y appose un renfort personnalisé là où les utilisateurs en éprouvent le besoin. Une première dans le secteur !

 

tactile-ce-gant-anti-coupure-offre-une-durabilite-superieure-grace-a-son-renfort-personnaliste-

Le Blackstick est un gant anti-coupure qui offre une durabilité prolongée grâce à un renfort en cuir personnalisé. © Rostaing

Protection des zones d’usure

Offrant une résistance maximale à la coupure (niveau F), cette nouvelle version du Blacktactil, baptisée « Blackstick » est tricotée en fils polyéthylène et présente une paume enduite en polyuréthane. « Pour protéger ce gant contre l’abrasion, une pièce en croûte de cuir ou en pleine fleur sera apposée sur la zone d’usure spécifique à l’activité et au métier des utilisateurs », explique Sandrine Rostaing, directrice marketing et commercial de l’entreprise éponyme. Laquelle conçoit des solution technique pour préserver l’homme et ses mains depuis 1959. Elle emploie 50 personnes en France et 350 personnes au Maroc.

Tactile et résistant à la chaleur

Autre particularité de ce renfort en cuir, il n’est pas cousu mais collé sur le gant de manière à supprimer les risques de coutures qui craquent. « De ce fait, la durabilité du renfort est triplée », fait valoir Sandrine Rostaing. Également tactile et résistant à la chaleur (100 °C pendant 15 secondes minimum et ce jusqu’à 40 secondes), le Blackstick intéresse notamment les métiers de ferrage, la manipulation de tôles ainsi que les industries de la verrerie, du métal et du bois.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion