Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Un guide pour sensibiliser les entreprises à l’inclusion des employés LGBT+

L’association L’Autre cercle vient de publier un ouvrage qui donne des clés concrètes pour lutter contre les discriminations homophobes en entreprise et les encourager à développer une politique inclusive.

Face aux discriminations homophobes en entreprise, L’Autre cercle, association française pour l’inclusion des personnes LGBT+ au travail poursuit sa politique de sensibilisation. L’organisme vient de publier le Guide des allié·es LGBT+ pour encourager les entreprises à développer une politique plus inclusive. Au long de 70 pages, le guide plaide pour « l’alliétude LGBT+ », un terme inventé par l’association pour inciter les employés non-LGBT+ à faire preuve de solidarité. Pour cela, l’ouvrage donne des clés pour mieux comprendre les enjeux, ainsi que des outils pour faire évoluer les pratiques dans le milieu professionnel.

couverture-du-guide-des-allies-LGBT+

Le « Guide des Allié·es LGBT+ » encourage les entreprises à développer une politique plus inclusive. © L’Autre Cercle

Un employé LGBT+ sur trois victime d’agression

Il faut dire que l’inclusion des personnes LGBT+ au travail est loin d’être acquise. Ainsi en 2022, en France, selon la dernière étude de L’Autre cercle, une personne LGBT+ sur deux n’est toujours pas visible dans son organisation. Un tiers d’entre elles a été victime d’au moins une agression LGBTphobe dans son organisation et plus de la moitié des LGBT+ a déjà entendu des expressions LGBTphobes au travail. Par ailleurs, 53 % des femmes lesbiennes et bisexuelles ont subi une discrimination ou une agression au travail.

Encourager la solidarité

« Les non-LGBT+ (soit 93% de la population) doivent prêter main-forte aux 7 % des personnes LGBT+, à l’instar de l’égalité entre les femmes et les hommes qui ne doit pas être le seul combat des femmes. L’inclusion des personnes LGBT+ est l’affaire de toutes et tous, car c’est une question de valeurs, de bien-être des employé·es…et d’obligation légale », revendique Alain Gavand, responsable de l’Observatoire de L’Autre cercle et chef de projet du Guide des allié·es

l-autre-cercle-veut-encourager-l-allietude-des-entreprises

L’Autre Cercle souhaite sensibiliser les entreprises en développant leur « alliétude », un néologisme pour exprimer une attitude solidaire active envers les personnes LGBT+. © L’Autre Cercle

Développer son alliétude

Si les organisations publiques et privées s’engagent de plus en plus pour développer un climat inclusif, les personnes concernées n’ont pas forcément d’outil concret pour savoir comment agir. D’où l’importance d’un guide qui les aidera à développer leur « alliétude ». Ce néologisme inventé par L’Autre Cercle, désigne à la fois un état d’esprit, une attitude et une manière d’interagir solidaire pour contribuer à l’inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail. 

Un déploiement effectif

« Au-delà de l’engagement moral en faveur de l’inclusion des personnes LGBT+ que prennent de plus en plus d’organisations publiques et privées, le déploiement doit maintenant être effectif. Chacun doit pouvoir jouer son rôle, que ce soit en tant que dirigeant·e, en qualité de manager mais également en tant que collègue », ajoute Catherine Tripon, porte-parole de L’Autre cercle et co-responsable du pôle Employeurs et de Voilat (Visibilité Ou Invisibilité des Lesbiennes Au Travail).

20 témoignages

Premier ouvrage de la collection « Carrément », le guide donne la parole à 20 contributeurs qui témoignent de leur goût pour la diversité et de leurs petites actions quotidiennes pour inclure les employés LGBT+. En outre, l’ouvrage vient compléter  l’ensemble des outils proposés par l’association pour sensibiliser les entreprises à leur cause.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion