Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Steelcase lance un poste bureautique soucieux de la santé des utilisateurs

Baptisé Ology, ce bureau bénéficie d'une hauteur ajustable pour inciter les utilisateurs à changer de posture tout au long de la journée. Les surfaces les plus en contact avec nos mains comportent un traitement antibactérien.

Alterner position debout et position assise, présente de nombreux avantages pour la santé dans le travail de bureau ; réduire les troubles musculo-squelettiques, augmenter l’afflux sanguin vers le cerveau, contribuer à la perte de poids. A cet égard, on connaissait déjà les bureaux capables d’ajuster la hauteur du plan de travail. C’est ce que propose la nouvelle gamme Ology du constructeur Steelcase. Mais ce spécialiste du mobilier de bureau va plus loin.

Il réduit également les risques liés à une utilisation prolongée de l’ordinateur pour les mains et les poignets. Ses designers de Steelcase proposent à présent un soutien des avant-bras sous un angle inédit grâce à un chant mou en uréthane. De quoi procurer davantage de confort à ceux qui passent la majeure partie de la journée assis à leurs bureaux. A cet égard, Steelcase se base sur des recherches qui ont été réalisées par l’Université de Washington en 2012. Des travaux qui attestent que le chant mou réduit de manière significative la pression sur les avant-bras en la répartissant sur une plus grande surface. En épousant la forme des avant-bras, ce nouveau chant permet ainsi d’améliorer la circulation sanguine, tout en limitant les troubles sur les tissus délicats des avant-bras. In fine, l’uréthane permet de diminuer les risques tels que les tendinites et le syndrome du canal carpien. Les sensations de fatigue au niveau des poignets, dans les épaules ou la nuque sont également atténuées.

Par ailleurs, la mobilité au travail étant en hausse, 50% des Européens sont désormais mobiles. Résultat, de plus en plus de bureaux seront partagés. Selon Steelcase, de récentes recherches révèlent que 72% des employés vont au bureau même quand ils sont malades. Or 80% des maladies contagieuses sont transmissibles par contact physique. Ainsi lorsqu’on partage son espace de travail… le risque s’accroît de partager aussi ses microbes. Fort de ce constat, le fabricant a identifié les surfaces du bureau les plus en contact avec nos mains afin de les protéger avec un traitement antibactérien. A savoir la manivelle et l’interface d’ajustement en hauteur, le chant ergonomique en uréthane, le sous-main, la trappe en plastique et la poignée du plateau coulissant. Du coup, Steelcase intègre à ces éléments le procédé Bactiblock dans les pièces plastiques et progressivement diffusé à la surface. Ce qui rend son effet durable dans le temps. Le procédé consiste à ajouter des ions d’argent qui agressent les microbes. Selon le fabricant, ce traitement antibactérien réduirait de 99% ainsi la croissance des micro-organismes les plus communs.

Erick Haehnsen

Commentez

Participez à la discussion