Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Siemens, primé pour sa buse anti-incendie silencieuse qui préserve les disques durs des ordinateurs

L'effet du bruit sur les disques durs est destructeur. Les seules vibrations provoquées par les buses anti-incendie peuvent signifier leur perte. Dommage, alors que l'incendie a été maîtrisé, de constater que l'entreprise a perdu la totalité de ses données ! Primée par le jury au salon Expoprotection, la buse silencieuse de Siemens vise à éviter cette double peine.

La préparation d’une stratégie anti-incendie dans une salle équipée d’ordinateurs est un exercice périlleux. Même le niveau sonore des buses de pulvérisation, qui diffusent le gaz extincteur, doit être soigneusement anticipé. En effet, le bruit est un des pires ennemis des disques durs des serveurs. En témoignent de récents essais techniques menés par Siemens, un géant allemand de l’électronique qui dispose d’une offre étoffée en matière de sécurité incendie. L’industriel a démontré en laboratoire que le bruit provoqué par les décharges des buses de pulvérisation, lorsqu’il se situe dans une plage de fréquence allant de 500 Hz à 5 Khz, peut gravement endommager les disques durs en provoquant des vibrations.

Afin de lutter contre cet effet indésirable, Siemens a développé une buse silencieuse. Annoncée dans nos pages, le mois dernier, par Pascal Iaquinta, en charge de la direction Solutions & Services Portfolio (SSP) de Siemens Building Technologies, cette solution est désormais commercialisée sous la marque Sinorix. Elle a, entre-temps, remporté le trophée d’argent (2ème prix) du dernier salon Expoprotection, dans la catégorie  »Risque Feu ».

Buse innovante. De conception linéaire, la nouvelle buse est disponible en trois tailles (S, M et L) et peut être positionnée à l’horizontal comme en vertical. Aussi bien adaptée à la diffusion de gaz inerte que de gaz inhibiteur, elle s’accompagne d’une vanne spécifique capable d’éliminer la traditionnelle crête sonore qui survient au début de la décharge. Ce qui a pour effet immédiat de réduire le niveau de 2 à 4 dB. Par ailleurs, le dispositif (breveté) diminue de moitié la vitesse d’émission du gaz (laquelle passe de 60 à 120 secondes). Résultat : un gain supplémentaire de 3dB est obtenu. « Au total, le niveau du signal sonore peut être réduit de 20 dB sans changer les temps d’émission et de répartition des gaz dans les locaux », précise Philippe Charlot, directeur des solutions d’extinction chez Siemens Building Technologies. Reste à bien positionner ces buses par rapport aux disques durs afin de gagner encore en efficacité.

Guillaume Pierre

Commentez

Participez à la discussion