Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Secourisme : le drone Recruit atteint 225 km/h pour 3 heures de vol

Pour améliorer la capacité opérationnelle des secouristes, l'américain Sonin Hybrid dévoile son nouveau drone. Capable d’atteindre des vitesses trois fois supérieures à la moyenne, il recharge ses batteries en plein vol. De quoi permettre aux intervenants d’arriver plus vite sur les lieux de l’accident. Voire d’acheminer des équipements supplémentaires.

En cas d’accident, chaque seconde compte pour les secouristes qui doivent sauver in extremis les victimes. Pour améliorer leur temps de réponse, le fabricant américain de drones Sonin Hybrid a dévoilé un nouveau modèle. Il s’agit du quadricoptère Recruit, destiné à assister tant la police que les gardes-frontière, les pompiers ou encore les secouristes. Sa particularité : une vitesse de déplacement ultra rapide (225 km/h), couplée à une autonomie de vol de trois heures. Pour cela, l’appareil combine un moteur à essence à un système à piles pour recharger les batteries en plein vol.

recruit-assiste-tant-les-secouristes-que-les-policiers-les-pompiers-et-les-militaires

Le nouveau drone Recruit a été conçu pour assister tant les secouristes, que les policiers, les pompiers ou les militaires. © Sonin Hybrid

La contrainte du temps

Il faut savoir que le secourisme et les opérations de contrôle se confrontent à un même défi : se rendre sur les lieux de l’incident le plus rapidement possible. Pour cela, il se servent de drones à batterie qui, malgré leur efficacité, se heurtent aux limites de leur autonomie de fonctionnement. Une fois arrivés sur place, les premiers intervenants sont contraints de les recharger avant de pouvoir réaliser des missions plus longues. Ou de transporter des équipements supplémentaires. 

225 km/h durant trois heures

D’où l’intérêt d’un drone capable de se déplacer plus rapidement, et de recharger ses batteries en plein vol. Ainsi le Recruit peut-il atteindre une vitesse de plus de 225 km/h pour une durée de vol de plus de trois heures. Soit trois fois plus vite que la plupart des drones commerciaux les plus rapides disponibles aujourd’hui, selon la société. Comme par exemple le Phantom 4 Pro de DJI dont la vitesse est de 72 km/h au maximum pour 30 minutes de vol.

Un système d’alimentation hybride

Son secret ? Recruit fonctionne grâce à un système d’alimentation hybride. L’appareil embarque un moteur à essence relié à un générateur. Ce dernier recharge en permanence les batteries des quatre moteurs électriques. C’est cette configuration qui rend possible les longs temps de vol et les grandes vitesses gourmandes en énergie. 

Vision infrarouge

Côté qualité de l’image, le drone possède deux caméras : un modèle 4K/30fps stabilisé par cardan avec zoom optique 30X avec suivi de cible fixe et mobile. Ainsi qu’une caméra de vision nocturne Flir. Figurent également un projecteur de 6 000 lumens, un haut-parleur audible jusqu’à une distance de 5 km. Ou encore un train d’atterrissage rétractable. Enfin, l’appareil volant peut être commandé à distance en temps réel ou suivre, de manière autonome, une trajectoire de vol préprogrammée.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion