Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Réduire de 70% les fausses alarmes

Développé par Azursoft, ce logiciel de traitement des incidents a pour but de faciliter le travail des opérateurs réduisant le risque de faux positifs. A voir sur Expoprotection 2022.

Intrusion, vandalisme, agression… dans le secteur de la vidéosurveillance, l’un des principaux enjeux se situe dans la précision de la détection d’incident. Or, pour y parvenir, certains logiciels de traitement vidéo trop sensibles sont susceptibles de confondre un simple événement avec un incident, et donc de donner l’alerte inopinément. Face à ce type de situation, Azursoft, éditeur niçois spécialisé dans la gestion des risques, a développé un logiciel axé sur la réduction des fausses alarmes. Baptisée MyVideoAnalytics, la solution a pour but de faciliter le travail des opérateurs en optimisant le traitement des alarmes. 

le-logiciel-se-destine-aux-operateurs

MyVideoAnalytics a été conçu pour faciliter le travail des opérateurs dans les centres de télésurveillance. © Azursoft

Détection des incidents

À retrouver sur le salon Expoprotection qui se tiendra du 15 au 17 novembre à la Porte de Versailles à Paris, ce logiciel assure la sûreté et la sécurité de nombreuses structures, allant des sites industriels et sensibles aux entreprises du tertiaire en passant par les smart buildings. Il permet en outre la détection et le comptage de personnes et de véhicules, la détection intrusion, l’anonymisation, la détection de masquage de caméras ou encore de perte focale.

Réduction de 70% des fausses alarmes

Autre particularité de MyVideoAnalytics, ce logiciel de traitement des incidents est axé sur la réduction des fausses alarmes. Il garantit un traitement plus rapide et plus fiable des incidents, avec une baisse de 70% des faux positifs. De quoi alléger la charge des opérateurs de moitié. 

le-logiciel-permet-le-comptage-de-vehicules

Parmi ses applications, ce logiciel permet notamment la détection et le comptage des véhicules. © Azursoft

Auto-enrichissement par déclaration de faux positifs

Pour cela, cet outil d’aide à la décision se destine aux opérateurs au sein des centres de télésurveillance. Il propose une assistance à l’analyse des images, avec un processus automatique d’enrichissement de la séquence vidéo couplée à une alarme. Dans cette perspective, il fournit des alarmes vidéo certifiées et règle son seuil de détection en fonction des faux positifs détectés au fur et à mesure. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion