Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Protection des mains | « Pensez à former votre personnel »

Interview de Pierre Mouton, chirurgien de la main au centre SOS Main Aquitaine, un des centres agréés par la Fesum (Fédération européenne des services d’urgences mains).

Info.expoprotection.com – Les accidents du travail par amputation des membres sont-ils fréquents ?

Pierre Mouton – « On voit très peu de lésions chez des personnes qui portent des gants de protection anticoupure et antichaleur. C’est efficace. J’ai le sentiment que les gens respectueux des règles sont nettement moins soumis aux risques. Par ailleurs, la bonne formation des opérateurs y contribue. A titre d’exemple, une machine outil bien réglée ne provoquera pas de problème. »

Info.expoprotection.com – Que faire
lorsque le doigt ou la main
sont amputés ?

Pierre Mouton – « Surtout, ne pas boire, ni fumer ni manger car dans le cas où il faudrait opérer, la personne doit être à jeun. Par ailleurs, il faut mettre le segment manquant dans un sac étanche sans qu’il soit pour autant au contact de la glace car le froid risque de geler les structures. Il faut mettre à la personne accidentée un pansement compressif mais surtout pas de garrot. Ensuite, la personne dispose de six heures pour se rendre dans un centre spécialisé. »
Info.expoprotection.com – En quoi consistent les journées de prévention des accidents de la main ?
Pierre Mouton – « Nous avons une caravane qui passe de ville en ville à l’instigation de la Fesum pour sensibiliser les gens sur la nécessité de se protéger et de porter des gants de protection lors des activités professionnelles et domestiques sachant que le nombre d’accidents progresse en raison, notamment, des RTT qui favorisent le bricolage. »

Commentez

Participez à la discussion