Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risque incendie

Prévenir les risques incendie et d’explosion en entrepôt

Le transporteur et logisticien Kuehne+Nagel a convaincu l’entreprise OilFactory de recourir au service de son centre de stockage mutualisé basé à Châtres. Il s’agit d’une installation classée pour le stockage de liquides inflammables.

Faire cohabiter dans le même entrepôt des produits de grande consommation avec des substances inflammables et explosives demande un vrai savoir-faire. C’est d’ailleurs ce que démontre le transporteur-logisticien Kuehne-Nagel avec son centre de stockage mutualisé de Châtres (77). Situé dans la zone d’activités du Val-Bréon, le long de la N4, ce centre logistique est spécialisé dans la réception, le stockage, la préparation et l’expédition des produits et commandes. Des prestations qui ont séduit OilFactory, une start-up spécialisée dans la vente sur Internet pour les professionnels de lubrifiants, huiles, fluides et autres carburants annexes. Une première sur la toile ! Pour conserver son avance, Lorenzo Barlesi, le fondateur de l’entreprise créée en 2013, a donc confié la logistique de ses marchandises à Kuehne+Nagel qui opère en France 60 sites logistiques pour un total de 1.500.000 m² d’entrepôts dont fait partie le centre logistique de Châtres ouvert en 2009.
Embranché fer (relié au chemin de fer) et classé ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) pour le stockage de liquide inflammable et les générateurs d’aérosol, le site certifié ISO 9001 répond aussi aux normes d’installation des équipements et systèmes de sécurité au feu N1 et N5 (extinctions automatiques et robinets d’incendie armés). Sa surface de 46.000 m² est divisée en 8 cellules dont une est adaptée en partie au stockage de produits inflammables (c’est ici que sont entreposés les produits d’OilFactory) et de l’autre aux produits aérosols.
Ces derniers sont situés dans une zone « aérosol » séparée du reste de la cellule par des murs coupe feu. Conçue pour accueillir 500 palettes, elle répond à la norme ATEX (ATmosphères EXplosibles). Ce qui signifie que les équipements ainsi que les vêtements utilisés pour y pénétrer doivent répondre aux exigences de la réglementation. « Pour éviter les risques d’explosion, cet espace est équipé de détecteurs de gaz qui, en cas de dépassement de seuil, transmettent une alerte sonore à l’équipe locale de surveillance », explique Rodrigue Tadonlekeu, directeur d’exploitation du site. Dans ce cas, un prestataire est appelé afin d’aérer la cellule en ouvrant manuellement la trappe de désenfumage de sorte à ne pas créer d’étincelle qui pourrait créer un risque d’explosion. Le bâtiment est d’ailleurs conçu de manière à limiter les effets de l’explosion à l’extérieur du local grâce à des parois spécifiques.
Bien sûr, tout le bâtiment est protégé contre le risque incendie. Chaque cellule est équipée de portes coupe-feu, ce qui évite le risque de propagation des flammes.« Tout le bâtiment est sécurisé contre le risque incendie avec des portes-coupe feu et des trappes de désenfumage », souligne Rodrigue Tadonlekeu. Pour limiter les risques incendie, les cellules sont soit équipées d’un sprinklage en nappe au niveau du toit soit d’un système qui consiste à placer une tête de sprinkler par emplacement de stockage. Ce qui évite que tous les produits d’une même cellule soient inondés. D’ailleurs, le bâtiment est placé sur un bac de rétention qui collecte les eaux projetées durant l’incendie afin d’éviter qu’elles ne contaminent la nappe phréatique et génèrent un risque pour l’environnement.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion