Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Poussières sur les chantiers : un foret associé à un aspirateur pour limiter les risques d’exposition durant les perçages

Alors que la poussière de silice cristalline vient d’être classée agent cancérogène, les entreprises du BTP doivent sécuriser leurs chantiers. Pour réduire le risque d’exposition de leurs salariés, elles peuvent se servir du procédé de forage associé à un système d’aspiration de poussières de la marque Fischer.

Perçage, sciage, meulage… certaines opérations de chantier produisent beaucoup de poussières. Quant aux matériaux de construction comme le sable, le béton et le ciment, ils génèrent des poussières minérales. Or, celles-ci contiennent des éléments de silice cristalline comme le quartz, particulièrement nocives pour la santé. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2021, la poussière de silice cristalline est classée agent cancérogène dans le droit français. De quoi obliger les entreprises du BTP à mettre en place des mesures préventives. À cet égard, de nombreuses solutions existent. Comme, par exemple, les systèmes d’aspiration des poussières de chantier.

le-foret-de-percage-est-directement-relie-a-un-aspirateur-pour-evacuer-les-poussieres-de-chantier

Fischer a conçu un foret de perçage directement relié à un aspirateur pour évacuer les poussières minérales de chantier. © Fischer

Un foret creux aspirant FHD associé à l’aspirateur eau et poussière FVC 35 M

Pour protéger les artisans et ouvriers exposés quotidiennement à ces poussières, il est possible d’agir à la source du problème. Ainsi le fabricant Fischer propose-t-il un système d’aspiration complet qui fonctionne durant les opérations de perçage. Celui-ci associé un foret creux aspirant FHD à un aspirateur eau et poussières FVC 35 M.

Aspiration des poussières dès le forage

En clair, le système perce et aspire les poussières en une seule opération. Ce qui garantit un chantier plus sain. « Le foret aspirant FHD Fischer a été conçu pour une utilisation dans les espaces intérieurs sensibles où la poussière doit impérativement être évitée (hôpitaux, laboratoires, industries alimentaires, tunnels…) », précise le fabricant dans un communiqué.

Deux trous d’extraction immédiate 

Concrètement, la tête du foret possède une pointe de centrage chargée du positionnement du dispositif avec précision. Ensuite, le foret dispose de quatre taillants en carbure de tungstène pour réaliser le forage. Afin d’aspirer les poussières, le foret comporte deux trous d’extraction immédiate des déchets lors du perçage via une tige cylindrique creuse. « La poussière est directement aspirée et redirigée vers le manchon d’évacuation, connecté à un aspirateur de chantier », ajoute le fabricant.

Un aspirateur pour les poussières les plus nocives

En complément, le système s’associe à un aspirateur eau et poussière FVC 35 M. Lequel dispose d’une cuve de 35 l à double paroi robuste. « Conforme à la classe de filtration M, cet aspirateur de chantier collecte les poussières les plus nocives, directement à la sortie du trou de forage et via le manchon d’évacuation du foret creux aspirant. Doté d’un puissant moteur, l’aspirateur FVC 35 M Fischer offre des performances d’aspiration élevées », garantit le fabricant.

Une utilisation aisée

Pour s’assurer de la fiabilité de la filtration, des chocs électromagnétiques nettoient alternativement chaque cartouche de filtre. Côté utilisation, l’aspirateur fonctionne grâce à deux boutons. L’un permet de sélectionner le diamètre du tuyau d’aspiration, l’autre d’allumer ou d’éteindre l’aspirateur. Sachant que ce bouton contrôle également le fonctionnement de l’outil branché à l’aspirateur via une prise de courant intégrée à la cuve.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion