Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Pierre Zyromski (JSP Safety) : « Une protection auditive passive, active et communicante »

Interview du directeur technique chez JSP Safety, spécialiste des équipements de protection individuelle (EPI) au-dessus des épaules, qui a lancé en début d’année son casque connecté de protection auditive qui sera présenté sur le salon Expoprotection 2022.

pierre-zyromski-jsp-safety

« Les trois piliers de la DMC sont son autonomie, sa protection des données et la capacité de tous les opérateurs à participer à la communication » Pierre Zyromski, directeur marketing de JSP Safety © JSP Safety

Aujourd’hui, vous vous revendiquez fabricant européen d’EPI. Pourquoi ? 

Créée en 1964 par la famille Johnstone, JSP Safety, dont le siège social est basé à Oxford au Royaume-Uni, est une marque implantée à l’international. En France, nos bureaux basés à Lyon profitent de notre site de production européen situé en Allemagne. Grâce d’une part à notre force de vente et des produits dont la performance est au-delà des normes en vigueur, nous figurons parmi les leaders européens de fabrication des EPI au-dessus des épaules. [En 2014, le cabinet de conseil Frost & Sullivan a attribué à JSP Safety le prix du Leadership Européen pour la protection de la tête, NDLR].

À l’occasion d’Expoprotection 2022, vous présenterez le casque connecté Sonis Comms, équipé de la technologie DMC. Quel avantage par rapport aux produits similaires ? 

Lancé en début d’année, Sonis Comms, notre casque de protection auditive connecté, possède la particularité d’être relié au réseau via la technologie Dynamic Mesh of Communication (DMC). C’est la clé de voute du système de communication : elle ne nécessite pas l’installation d’antenne ou de relai sur le chantier pour pouvoir déployer le réseau. De plus, ce dernier est sécurisé et privé, ce qui rend la communication plus difficile à intercepter. Grâce à la technologie DMC, les collaborateurs travaillent en communicant en full duplex. Résultat, tous les opérateurs d’une équipe ont la possibilité de se parler en même temps sur le réseau. D’ailleurs, ce réseau s’étend avec le nombre de personnes qui l’utilisent pour communiquer. En effet, chaque casque anti-bruit sert à la fois d’émetteur et de récepteur, agissant comme une mini station qui renforce la connexion de groupe. Enfin, Sonis Comms obtient des niveaux d’atténuation parmi les plus élevés du marché avec 30 dB et 34 dB pour les versions coquilles et serre-têtes.

Quel public pour ce casque anti-bruit ? 

La DMC est un atout pour le travail d’équipe jusqu’à 15 opérateurs simultanément. Même les interlocuteurs distants sont susceptibles d’être rajoutés au réseau au moyen d’un simple appel téléphonique. Par conséquent, un technicien peut apporter son expertise à distance, sans avoir à se déplacer. Plus généralement, nous visons les secteurs de la construction d’infrastructures, tout comme les secteurs de l’automobile, de la pétrochimie ou de la métallurgie. De même, le casque de protection auditive s’adresse aux industries qui nécessitent des chaînes de production comme l’agroalimentaire. Enfin, le casque est adapté aux travaux de levage et aux machines lourdes tout comme au travail de hauteur.

Quelles sont les principales fonctionnalités de ce casque ?

Sonis Comms bénéficie de commandes vocales pour une utilisation main-libre. Ces casques sont équipés de deux micros qui éliminent le risque de sur-protection auditive. Par exemple, lorsqu’une alarme sonne, son intensité est assez forte pour être audible mais pas trop forte pour l’oreille humaine. Du coup, nos protections auditives détectent cette alarme, l’atténuent puis la répètent à l’intérieur du casque. Ce procédé protège et alerte le porteur des dangers potentiels au lieu de l’isoler. Côté divertissement, il existe une version Bluetooth du casque qui est connectable à un smartphone, ce qui donne accès à la radio ou la musique, mais aussi à une connexion entre plusieurs équipes de travail. Au niveau du design, le casque est disponible sous forme de coquille ou de serre-tête. Il s’agit d’un design modulaire. En effet, les éléments sont facilement détachables pour être réparés chez JSP Safety ou par les partenaires distributeurs. Enfin, les protections auditives sont certifiées conformes aux casques de notre catalogue pour plus de sécurité.

Pourquoi lancer cet EPI ?

En 2016, le nouveau règlement (UE) 2016/425 relatif aux EPI a reconsidéré la protection auditive en catégorie III au même titre que la protection anti-chute ou respiratoire. De fait, la protection auditive vise à prévenir les lésions irréversibles. À la suite de ce règlement, JSP Safety a lancé une gamme de coques de protection auditive passive : Sonis en 2018. Après quatre ans d’expertise, nous avons obtenu un des taux d’atténuation parmi les plus élevés du marché en protection auditive. À présent, nous lançons une gamme de protection auditive passive, active mais aussi communicante, et répondons ainsi aux besoins de nos utilisateurs.

Propos recueillis par Yenge Odjinkem

Retrouvez toutes les innovations en EPI sur Expoprotection.

Le salon international de la prévention et de la maitrise des risques se déroulera du 15 au 17 novembre 2022.

Inscrivez-vous

Commentez

Participez à la discussion