Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Parade : les chaussures de protection n’ont jamais été aussi innovantes

Publi-information. Pour la marque Parade, le confort des travailleurs est un élément important de leur sécurité et de leur efficacité. Aussi, cette filiale à 100% du groupe Eram ne cesse d’investir afin de concevoir des chaussures de protection toujours plus adaptées, ergonomiques et intelligentes. Précisions avec Franck Chérel, Président de Parade.

Fondée en 1978, Parade est une filiale du groupe Eram, spécialisée dans la conception de chaussures de sécurité pour les professionnels. « Depuis son origine, notre marque crée, innove et se réinvente pour apporter à tous les utilisateurs la meilleure protection et le meilleur confort au travail. A cet égard, en 40 ans d’existence, grâce une politique R&D volontariste et ambitieuse, nous avons déposé plusieurs brevets » commente Franck Chérel.
En 1990, Parade a créée le système VPS (Voute Plantaire Suspendue). « Le principe consiste à ne pas surcharger l’effort sur la voute plantaire, de façon à offrir la marche la plus naturelle possible au personnel utilisant au quotidien les chaussures de la marque » détaille Franck Chérel. Parmi les technologies développées par Parade, le DRS (Delete Resonance System) protège les pieds au niveau du talon lorsqu’il subit un gros impact en dissipant l’onde de choc pour éviter le traumatisme. Quant à Parade’AIR, il s’agit d’une innovation exclusive qui atténue ou supprime les vibrations et oscillations des micro-chocs de la marche.

Une paire de chaussure connectée

Au rayon des nouveautés, Parade planche depuis 2016 sur une paire de chaussure connectée. L’objectif ? Protéger le travailleur isolé.
Franck Chérel précise : « Elle détecte les chutes et envoie un message d’alerte sur le réseau Internet automatiquement, sans passer par un quelconque téléphone. C’est une nouvelle technologie que nous avons complètement mise au point et verrouillée par plusieurs brevets. Nous avons développé nous-mêmes la partie informatique, la partie électronique et la partie algorithmique. Depuis que nous avons commencé à présenter le produit – qui sera commercialisé fin 2018, de nombreux interlocuteurs autour du monde nous ont fait part de leur intérêt. De bon augure pour les années à venir. »

Des investissements logistiques et humains

En 2011, pour s’adapter à un marché en mutation, Parade adopte une nouvelle stratégie. « Nous avons constaté que le marché s’hyper-segmentait par corps de métiers et qu’il fallait dorénavant suivre des tendances technologiques mais aussi esthétiques, pour rester au plus proche des attentes des clients. Il ne s’agissait plus de faire face à de gros volumes, mais à de petits volumes correspondant à des besoins très spécifiques » raconte Franck Chérel.
Pour répondre à ces nouveaux enjeux, la marque décide d’investir fortement dans la fabrication française. Le but : disposer d’un outil performant afin d’être le plus agile possible. Cela a impliqué un investissement très lourd avec la mise en place d’un site de production à Jarzé (Maine-et-Loire), dans lequel Parade a investi 1 million d’euros par an depuis 2013. Sur place, 500 000 paires de chaussures sont désormais fabriquées chaque année. En outre, près de 270 000 paires y sont stockées, prêtes à partir sous 48 heures. 90% des produits sont ainsi livrés en moins de 5 jours, dans 30 pays à travers le monde.
« Nous avons aussi énormément investi dans l’humain. Sur les 140 personnes que compte actuellement notre équipe, 70 ne faisaient pas partie du groupe il y a 3 ans. Ces nouveaux collaborateurs ont apporté des visions, des cultures différentes. Cela a complètement transformé l’entreprise. Avec toujours un seul et même but : mieux servir le client. Aujourd’hui, avec un million de paires de chaussures vendues par an, notre chiffre d’affaire s’élève à 26 millions d’euros. En France, un travailleur sur dix utilise des chaussures Parade » se félicite Franck Chérel.

Franck Chérel, le Président de Parade. © PARADE
Franck Chérel, le Président de Parade. © PARADE

Commentez

Participez à la discussion