Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Ouvrir les portes avec ses pieds

Pour éviter de saisir les poignées avec les mains, le serrurier Thirard a développé un système de pédale d’ouverture sans contact. Relié à la poignée par un câble, le dispositif s’actionne par pression du pied.

Depuis l’épidémie de la Covid-19, qui ne retient pas son souffle en actionnant une poignée de porte ? Manipulées toute la journée par de nombreuses personnes, ces manettes représentent de véritables vecteurs de transmission du virus. Face à cela, le fabricant de serrures Thirard s’est associé au cabinet LS Design pour créer un système d’ouverture de porte avec le pied. Il s’agit d’aider les entreprises à éliminer les risques de contamination. Et ce, dans un contexte où la recrudescence de l’épidémie impose des règles sanitaires plus sévères.

le-systeme-d-ouverture-s-actionne-par-une-pedale

Relié à la poignée par un câble, le système d’ouverture de porte s’actionne grâce à une pédale. © Thirard

La pédale remplace la poignée

Véritables nids à bactéries, les poignées de porte font désormais partie des éléments les plus redoutables en termes de contamination. De fait, de nombreux dispositifs d’ouverture sans contact fleurissent sur le marché. Comme le dispositif du serrurier basé à Fressenneville (80) : actionné grâce à une pédale, le système baptisé Kadoor s’accroche aux poignées au moyen d’un câble. Placée le long de l’ouvrant, la pédale entraîne la rotation du carré et le retrait du pêne pour ouvrir la porte.

Un système antidérapant

En complément, des caoutchoucs antidérapants disposés sur les béquilles basses facilitent les mouvements exercés sur la porte avec le pied. Pratique lorsque l’on porte des escarpins glissants. À cela s’ajoute d’autres dispositifs comme une plaque hygiénique pour protéger les portes des traces laissées par les chaussures. Ainsi qu’une signalétique de porte pour rappeler à l’utilisateur que la poignée s’active avec le pied.

Une déclinaison de modèles à venir

Pour l’heure, le premier modèle se destine aux poignées sur rosace. Mais Thirard va compléter sa gamme avec un modèle pour les serrures sur plaque. Il y aura également un système avec carénage, plus facile à nettoyer pour les établissements de soins.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion