Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Mouvements dans le réseau Anact

Arrivée de trois nouveaux directeurs d’associations régionales pour l’amélioration des conditions de travail (Aract) et d’un nouveau responsable de département à l’Anact...

Arrivée de trois nouveaux directeurs d’associations régionales pour l’amélioration des conditions de travail (Aract) et d’un nouveau responsable de département à l’Anact.
Aract Haute-Normandie – Patrick Raillard a pris la direction de l’Aract en début d’année après avoir occupé cette fonction en Limousin. Diplômé en gestion et économie internationale, il a été responsable des études pour la Coopérative d’études Araïs, puis directeur régional de l’Association Unis-Cité en Pays-de-la-Loire. Il a commencé sa carrière comme enseignant en économie et gestion.
02 32 81 56 40
> Aract Limousin – Philippe Bonnot a succédé en mai dernier à Patrick Raillard au poste de directeur de l’Aract. Depuis 1994, il travaillait à l’Afpa, comme directeur dans l’Indre puis en Haute-Vienne et, à partir de 2010, comme directeur régional en Limousin. Précédemment, il a occupé les postes de responsable de formation et de formateur.
05 55 11 05 60
limousin.aract.fr
Aract Martinique – Patrice Lémus est directeur de l’Aract depuis juin. Chargé de mission à l’Aract Martinique depuis 2004, il est titulaire d’un master de Management des nouvelles technologies de l’ESG Paris. Il a débuté comme chargé de développement territorial à la CGPME de Martinique, conseiller en formation à l’Agefos PME et formateur au Cercle de formation et d’actions en économie sociale (CFAES).
05 96 66 67 60
martinique.aract.fr
Anact – Olivier Liaroutzos occupe le poste de responsable du département Changements technologiques et organisationnels depuis début septembre. Titulaire d’un doctorat en sociologie, il a occupé les fonctions de directeur de l’Observatoire régional des métiers (ORM) Paca et d’ingénieur de recherche au Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq). Auparavant, il a été chargé d’études pour le cabinet Atefo Conseil, puis au GIP CNRS Mutations industrielles.

Commentez

Participez à la discussion