Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Modéliser le blanchiment d’argent pour mieux l’endiguer

Grâce à un logiciel dédié à l’analyse dans le Big Data, l’éditeur de logiciel SAS entend jouer un rôle prépondérant sur le marché des solutions spécialisées dans la lutte anti-blanchiment.

Dans la lutte contre les crimes financiers, une clé consiste à tester différents scénarios afin de jauger de leur possible efficacité et d’accélérer le déploiement des solutions retenues. L’idéal étant de pouvoir bâtir ces scénarios en fonction de données éparses recueillies par les établissements bancaires. C’est tout l’enjeu de Financial Crimes Suite, une suite logicielle de SAS, un éditeur leader sur le marché de l’intelligence économique qui met en avant trois arguments : des algorithmes efficaces capables de puiser dans des gigaoctets de données et d’en ressortir l’essentiel. Un moteur de règle qui intègre les meilleures pratiques du marché en matière de modèles de gestion de risques, conçu pour établir autant de scénarios que nécessaire. Un affichage rapide et précis qui donne aux analystes tout le confort dont ils ont besoin au moment de visualiser les schémas de fraude et de prendre leurs décisions.

Workflow. L’ensemble du processus suit une méthodologie incluant la segmentation, la validation, l’ajustement et la simulation de modèles analytiques. Laquelle, selon l’éditeur, serait approuvée par le secteur bancaire. « Le temps et les coûts nécessaires pour valider les modèles de lutte anti-blanchiment sont une vraie problématique pour le secteur bancaire » déclare Jean-Loïc Berthet, responsable des solutions de lutte contre la fraude et les crimes financiers chez SAS France. « Les solutions de visualisation hautes performances de SAS réduisent de façon significative le temps nécessaire pour valider des modèles et tester de nouvelles stratégies de lutte contre de nouvelles menaces. Nos clients enregistrent des taux de conversion de rapports d’activités suspectes trois fois supérieurs grâce à cette approche de segmentation, de validation et d’ajustement. » Une solution particulièrement utile aux établissements financiers pour expliquer et justifier leurs différentes pratiques aux responsables d’audits, aux régulateurs ainsi qu’aux autres tiers.

Gamme complète. Concrètement la dernière version de Financial Crimes Suite inclut aussi bien SAS Anti-Money Laundering, un module axé sur le blanchiment, que SAS Customer Due Diligence (un module qui mesure le risque représenté par les nouveaux clients des banques). La suite fournit des éléments et des fonctionnalités de gestion des données, de détection et de génération d’alertes, de gestion d’alertes et de dossiers, d’analyse prédictive d’alertes et de détection des fraudes. Chacune de ces fonctionnalités s’appuie sur un ensemble de processus bien définis et sur des fonctions analytiques avancées. C’est la gamme Security Intelligence qui chapeaute l’ensemble de ces éléments. Ses objectifs généraux visent à réduire les pertes liées à la fraude ou les paiements irréguliers, et de lutter contre le manque de conformité avec la régulation et les menaces à la sécurité publique.

Guillaume Pierre

Commentez

Participez à la discussion