Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Mobotix lance une plate-forme modulaire de caméra thermique

Le spécialiste allemand des plates-formes de caméras de vidéo-surveillance numérique haute résolution, innove avec la M15D. Laquelle offre une double vision (couleur et thermique). Un gain en flexibilité pour la télésurveillance des sites industriels de jour comme de nuit.

Avec un quart de ses effectifs dédiés à la R&D, l’allemand Mobotix (400 salariés, 86 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013) mise délibérément sur l’innovation. Cette organisation permet à l’entreprise de sortir un nouveau produit tous les 6 mois. Témoin, la M15D, sa dernière plate-forme de caméra de télésurveillance.

Plate-forme modulaire. Présentée sous la forme d’un boîtier rectangulaire, la M15D accueille la plus large diversité de modules optiques interchangeables (capteurs thermiques, capteurs couleur, capteurs spécialisés dans l’identification de plaques immatriculations, etc). « La M15D est évolutive. L’idée, c’est de proposer des modules optiques avec une résolution en plus élevée en mégapixels. Le client aura le choix de s’équiper en nouveaux modules, sans nécessairement acheter une nouvelle caméra », précise Patrice Ferrant, directeur commercial et développement de Mobotix France.
Par ailleurs, la M15D comporte les deux emplacements pour accueillir les modules optiques. Ce qui rend son usage flexible. A titre d’exemple, la combinaison d’un module thermique S15 et d’un module couleur offre l’utilisation de la vision de nuit via l’imagerie thermique puis de la vision de jour via le capteur couleur.
Enfin, le processeur du boîtier embarque des logiciels dont la plate-forme tire sa réactivité. Lorsque le capteur MX Activity Sensor détecte un suspect en mouvement, la plate-forme envoie une alerte à un centre de télésurveillance. Elle en profite également pour diffuser un message de sommation aux intrus via ses haut-parleurs intégrés.

Innovation incrémentale. Clairement, la M15D s’inscrit dans la continuité d’une série de produits sans cesse améliorés par Mobotix. A cet égard, l’entreprise allemande travaille actuellement sur des modules optiques thermiques déportés. « Nous prévoyons d’installer ces modules optiques sur des drones de surveillance, des avions ou des véhicules à la rentrée de septembre », s’enthousiasme Patrice Ferrant. Une manière, Mobotix, de partir à l’assaut du marché émergeant de la télé-surveillance mobile.

Florian Kuan

Commentez

Participez à la discussion