Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Mobotix lance sa caméra de vidéosurveillance deux en un

La nouvelle S 15 Themal fonctionne de jour comme de nuit, grâce à sa technologie de détection de chaleur.

Jusqu’à présent, pour obtenir un système optimal de vidéo-surveillance, il fallait jongler entre deux caméras : une à capteur optique, utilisable de jour, et une à capteur thermique pour l’obscurité totale. Les caméras M15 et S15 de Mobotix, une entreprise allemande spécialisée dans la vidéosurveillance de haute résolution dont la filiale française est basée à Carrières-sous-Poissy (78) (CA mondial 2012-2013 : 86 millions d’euros), combinent ces deux technologies dans un seul appareil. Le capteur thermique assure la détection de mouvements tandis que le capteur optique identifie clairement l’objet, dans toutes les conditions d’éclairage. « La M15 Themal a une forme de visage, elle est dissuasive, précise Patrick Ferrant, directeur commercial France de Mobotix. La S15 Themal mise quant à elle sur la discrétion. Elle est intégrable partout. » 

Rendre visible l’invisible. Les capteurs d’images thermiques détectent et représentent la chaleur dégagée par un objet, le visualisant ainsi dans l’obscurité la plus totale ou à travers le brouillard et la fumée. Les caméras thermographiques de Mobotix captent ce rayonnement dans une plage de températures comprise entre -40 °C et +550 ° C. Autre atout de ces produits : leur efficacité énergétique. Elles ne consomment en effet que 7 watts lorsqu’elles sont équipées de deux modules capteurs thermiques. Par comparaison, certaines marques concurrentes sont trente fois plus gourmandes en énergie.

Dans l’obscurité complète, lorsque le capteur détecte un mouvement anormal, il envoie une commande à la caméra pour qu’elle éclaire la zone concernée, de façon à rendre les enregistrements les plus précis possibles. Les applications des caméras S15 ET M15 sont multiples. « Idéales pour la sécurité périmétrique, pour la protection des résidences privées contre le home jacking par exemple, elles assurent également la surveillance de frontière, reprend Patrick Ferrant. Sans oublier la vigilance incendie. » A l’aéroport du Sénégal, les caméras M15 décèlent les personnes qui affichent une température de plus de 38°C. « On dépiste ainsi à distance les voyageurs qui risqueraient d’être contaminés par le virus Ebola. »

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion