Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Marie Blanchard (Cepovett) : « Toutes les étapes de la création de nos vêtements sont intégrées »

Publi-information - Fondée en 1948, l’entreprise, ancrée sur le territoire, habille chaque année près d’un million de porteurs et réalise un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros. Interview de Marie Blanchard, directrice marketing et communication.

Pouvez-vous présenter la société ?

Cepovett est un groupe familial qui fabrique des vêtements professionnels dans différents secteurs d’activité. La particularité de notre entreprise, c’est que toutes les étapes de la création sont intégrées, du bureau d’études jusqu’à la phase commerciale en passant par le stylisme. Les outils de production, situés au Maghreb et à Madagascar, sont la propriété du groupe. Nous disposons également de 22.000 m2 de plate-forme logistique. Ce qui place le groupe Cepovett en position de leader sur le marché français.

Quels produits commercialisez-vous ? 

La société est divisée en quatre grands pôles. Nous fabriquons tout d’abord des vêtements de travail destinés aux artisans, au domaine logistique, aux activités de maintenance, etc. Nous sommes également spécialistes du Safety Wear, c’est-à-dire des vêtements EPI (Equipements de protection individuelle) normés pour des secteurs comme le BTP ou le nucléaire. Nous commercialisons aussi des vêtements d’image, dits « Corporate », pour le commerce, le retail ou l’accueil. Enfin, nous fournissons des uniformes, notamment aux compagnies aériennes. Pour chaque pôle, les tenues sont disponibles sur catalogue ou développées par nos stylistes en fonction du cahier des charges du client.

Sur quels marchés intervenez-vous ? 

Nous couvrons ainsi un large secteur d’activités aussi bien en approche directe qu’indirecte, via un réseau de revendeurs. Nous sommes implantés sur le territoire français. Notre siège social se situe à Villefranche-sur-Saône (69) et nous disposons de trois autres bureaux à Bagnols-sur-Cèze (30), Saint-Etienne (69) et Paris (75). Mais par l’intermédiaire de nos clients, grandes chaînes hôtelières ou entreprises de restauration collective, nous livrons nos produits dans une centaine de pays.

Quelle est l’actualité de votre société ? 

En ce moment, nous nous structurons autour de pôles de savoir-faire. Notre entreprise a le souhait de se rendre plus visible sur le marché et de communiquer davantage. Le nouveau site internet est ainsi en ligne depuis quelques semaines. Notre présence au salon Expoprotection sera plus importante qu’il y a deux ans. Nous allons aussi créer de nouveaux catalogues et brochures et devenons plus familiers des réseaux sociaux.

Qu’en est-il de votre politique RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) ?

C’est également un fil rouge chez Cepovett. Après notre engagement sur le coton équitable et auprès de l’association de commerce équitable Max Havelaar, nous sommes en train de mettre en place de nombreux autres projets sur la reforestation et la biodiversité. Comme ces ruches que nous avons implantées sur nos sites.

Et du côté des produits ? 

Nous nous apprêtons à fournir à la SNCF une nouvelle gamme de vêtements EPI. Nous allons ainsi équiper les 40.000 agents techniques (en charge des infrastructures et de l’installation) d’ici 2015.

Quelles sont vos annonces en 2014/2015 ? 

Nous présentons une trentaine de nouveaux produits en avant-première lors du salon Expoprotection, disponibles sur stock d’ici le printemps 2015. Nous avons enrichi notre gamme EPI, notamment en protection soudure, contre les arcs électriques ou les projections de l’aluminium en fusion. Nous avons aussi conçu de nouvelles parkas, Softshell et blousons matelassés haute visibilité EN 20471 mais aussi EN 343 et EN14058 contre le froid et les intempéries.

Commentez

Participez à la discussion