Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Luxant Sécurité reprend Octopus SNGST

Le spécialiste lillois de la sécurité vient de réaliser une prise de participation majoritaire au sein du groupe Octopus SNGST. Lequel bénéficie d’un réseau de 2 600 agents de sécurité et maîtres-chiens.

benamar-bahlil-president-de-luxant-securite

Benamar Bahlil, président de Luxant Sécurité. © Luxant Sécurité

Le lillois Luxant Sécurité vient d’acquérir le spécialiste parisien de la sécurité privée Octopus Group SNGST. L’entreprise va donc élargir son offre de gardiennage humain à la sécurité privée globale. Désormais, la nouvelle entité pèse 140 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 4 500 salariés.

Un duo classé dans le top 10

« Cette prise de participation majoritaire au sein du groupe Octopus renforce notre position nationale. Nous entrons dans le top 10 des entreprises de sécurité privée », affirme Benamar Bahlil, président de Luxant.

Vers une transformation digitale

De fait, Luxant emploie 1 900 salariés pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros. Son activité s’articule autour de six pôles. À savoir la sécurité humaine, électronique, le service numérique. Mais aussi la cyber-sécurité, la formation continue et l’hôtessariat. Aujourd’hui, le groupe souhaite accélérer sa stratégie de transformation digitale. Et étendre sa couverture géographique au niveau national. D’où l’intérêt de se rapprocher d’Octopus qui bénéficie d’un portefeuille de clients dans le bassin parisien.

Une offre globale de sécurité

« Le rapprochement a fait l’objet de négociations approfondies. L’enjeu, c’est de  rendre cohérent un nouvel ensemble, indique le PDG. Ce qui nous permet d’atteindre une taille déterminante. Et de faire bénéficier l’ensemble de nos clients d’une offre globale de sécurité. »

2 600 agents de sécurité

De son côté, Octopus jouit d’un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros pour plus de 2 600 agents de sécurité et maîtres-chiens. Spécialisée dans la sécurité privée, elle assure des services de télésurveillance et de maintenance de la sécurité incendie.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion