Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Lutte contre le terrorisme : le Parlement européen adopte une résolution ambitieuse

Suite à l’attentat meurtrier contre la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier dernier, le Parlement européen, qui avait débattu lors de la plénière du mois de janvier des mesures à prendre dans la lutte contre le terrorisme à l’échelle de l’Union européenne, vient d'adopter une résolution ambitieuse.

En matière de lutte contre le terrorisme à l’échelle de l’Union européenne, la résolution adoptée hier par le Parlement européen est pour le moins ambitieuse. Les débats ont été organisés avec le vice-président de la Commission, Frans Timmermans, et la secrétaire d’État lettone aux affaires européennes, Zanda Kalniņa–Lukaševica. Parmi les points importants, la résolution insiste sur l’indispensable équilibre qui doit prévaloir entre, d’un côté, la sécurité et, de l’autre, le respect des libertés et droits fondamentaux.

Approche multidimensionnelle. Ensuite, la résolution favorise également une approche multidimensionnelle, en abordant aussi bien les questions sécuritaires que des aspects socio-économiques : stratégies de prévention et de déradicalisation, inclusion, éducation, lutte contre les discriminations… Elle souligne aussi clairement la nécessité de mettre en œuvre les dispositifs existants et d’analyser leurs forces et leurs faiblesses. Parmi les sujets traités : la nécessité d’optimiser l’utilisation du Système d’information Schengen, la lutte contre la propagande terroriste, les réseaux radicaux et le recrutement sur Internet. Sans oublier le renforcement des échanges d’information et le recours aux bases de données existantes, l’utilisation des mesures relatives au financement du terrorisme, l’utilisation et l’évaluation des mesures liées au trafic d’armes. De même, le rôle joué par Europol et Eurojust doit être conforté.

Vers un PNR européen ? Par ailleurs, la résolution prend en compte la dimension extérieure de la menace terroriste et souligne la nécessité d’adopter une stratégie européenne extérieure de lutte contre le terrorisme. A ce niveau, il semble indispensable de promouvoir un partenariat global contre le terrorisme en travaillant étroitement avec les acteurs régionaux. La résolution ne fait pas non plus l’impasse sur la question du Passenger Name Record européen (PNR) : le Parlement européen s’engage à travailler à la finalisation de la directive PNR européen d’ici la fin 2015 et, par conséquent, presse la Commission européenne de tirer au plus vite les conséquences du jugement de la Cour de justice sur la directive  »Conservation des données ».

Erick Haehnsen

Commentez

Participez à la discussion