Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Logiprox simplifie la distribution des EPI dans les entreprises

La PME a déployé chez ses clients près de 150 distributeurs automatiques d'équipements de protection individuelle (EPI) dont une quarantaine cette année. Parmi les sites nouvellement équipés, celui de Safran Villaroche à Moissy-Cramayel (77). Point fort de cette offre, elle s'interface avec n'importe quel logiciel de gestion RH. De quoi limiter les erreurs dans la distribution des EPI et en limiter les coûts de gestion.

La gestion des équipements de protection individuelle (EPI) est souvent un casse-tête pour les responsables sécurité. Tout d’abord, ils doivent s’assurer que les chaussures, gants, lunettes et autres protections obligatoires sont correctement portées par les opérateurs. « Il leur faut aussi veiller à ce que les produits neufs soient bien en stock pour éviter des arrêts de production inopinés », soulève Jean-Pierre Gilles, dirigeant et fondateur de Logiprox, un fabricant de distributeurs automatiques d’EPI. Disponibles en plusieurs tailles, ils peuvent délivrer n’importe quel type d’équipement, qu’il s’agisse de chaussures, pantalons ou casques. La demande du marché est d’ailleurs soutenue. « Le nombre de machines déployées augmente de 20% par an », se réjouissait sur Expoprotection 2016 le dirigeant de Logiprox. Créée en 2010, cette entreprise de 7 personnes basées à L’Hay-les-Roses (Val-de-Marne) a déployé entre 2012 et 2016 près de 150 machines dont une quarantaine cette année qui ont été installées notamment chez ArcelorMittal, Bridgestone ou Valeo. Sans oublier Safran. Ce constructeur de moteurs d’avions a déployé 11 machines sur son site de 80 hectares de de Villaroche (Seine-et-Marne) où quelques 5000 personnes travaillent.

Le retrait des EPI stockés dans le distributeur se fait à l’aide du badge habituel des opérateurs
Le principe de fonctionnement de ces machines est simple. A chaque fois qu’un opérateur a besoin d’une paire de gants ou de lunettes, il lui suffit de se rendre au distributeur pour retirer son EPI. Le processus est simple. L’utilisateur passe son badge de contrôle d’accès ou de pointage pour s’identifier devant le lecteur fourni par la direction de l’usine. La machine est pilotée par un serveur délivré par Logiprox. Ce dernier communique par Echange de données informatisé (EDI) avec n’importe quel logiciel de RH. Grâce à ce procédé, la machine délivrera des EPI en tenant compte du métier de l’opérateur et des autorisations dont il bénéficie. Ce dernier pourra d’ailleurs consulter la fiche sécurité du produit qui lui est délivré et de son mode d’emploi affiché sur l’écran de la machine. Cet affichage numérique peut d’ailleurs être mis à profit pour diffuser des informations sous forme de flash de sécurité ou de vidéos.

Pour les sites industriels à partir de 60 salariés
Les distributeurs d’EPI de Logiprox n’intéressent pas uniquement les grands groupes mais aussi les usines dès lors qu’elles comptent plus de 60 salariés. Vendues en direct ou via des distributeurs au prix de 11.000 euros prix public, les machines de Logiprox contribuent à réduire les coûts de gestion de ses clients. « Si les EPI sont disponibles en libre-service, l’entreprise peut tabler sur 20 à 25 % de gains directs car les opérateurs ne peuvent consommer que les produits sélectionnés pour leur métier », déclare Jean-Pierre Gilles. En outre, comme la machine intègre un routeur 3G, des alertes sur le seuil de produits consommés sont envoyés. Ce qui évite les réapprovisionnements automatiques. Finis aussi les inventaires et les ruptures de stocks. Logiprox propose d’ailleurs de prendre en charge l’alimentation et le réapprovisionnement des machines ou des casiers. Lesquels peuvent être utilisés comme des consignes. Un service apprécié par les opérateurs itinérants qui peuvent retirer leurs EPI au plus près de leur lieu d’intervention.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.