Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Les sapeurs-pompiers lancent une campagne de sensibilisation pour les détecteurs de fumée

A l’occasion de son congrès national, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France souhaite prévenir les risques d’incendies domestiques. L’objectif est de sensibiliser un maximum de personnes avant le 8 mars 2015, date à laquelle toutes les habitations devront être équipées en détecteurs avertisseurs autonomes de fumées (DAAF).

800 morts par an, 15.000 blessés, des interventions toutes les sept minutes : les incendies domestiques sont un véritable fléau. Face à ce constat, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) a décidé de lancer une campagne de prévention pour lutter contre ces incidents. « Beaucoup pourraient être évités, explique le capitaine Céline Guilbert, membre du Comité exécutif de la FNSPF. En premier lieu, il s’agit de bien s’équiper. » 

Au Québec, où les détecteurs de fumées sont obligatoires depuis près de 30 ans, la mortalité des incendies domestiques a diminué des 2/3. Aujourd’hui en France, seuls 20% des foyers sont équipés alors que les détecteurs de fumées seront obligatoires dans les habitations à partir du 8 mars 2015 et que la première loi est sortie il y a cinq ans. « Les détecteurs sont une alarme qui nous réveille la nuit, poursuit Céline Guilbert. On pense souvent que les flammes nous réveillent mais c’est tout le contraire : la fumée intoxique et c’est cela qui provoque la plupart des décès. »

Anticipation. Mais être équipé d’un détecteur ne suffit pas. C’est souvent la méconnaissance du sujet qui pose problème. Affiches, dépliants, actions de proximité font partie de la campagne au niveau national. Ces éléments sont déployés à l’échelle locale par les 98 unions départementales de la Fédération des sapeurs-pompiers. « Il faut anticiper l’incident. Par exemple, s’accorder dans la famille sur un point de rassemblement en cas d’évacuation », précise le capitaine.

Certains réflexes sont aussi à acquérir : refermer la porte derrière soi, ne surtout pas emprunter une cage d’escalier enfumée, se confiner et se manifester à la fenêtre. La Fédération a également créé un dispositif digital : la famille Zzzoups. Le site internet informe, de manière ludique, sur les risques en général et les bons comportements à adopter.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion