Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Les innovations Sécurité et Prévention du Mondial du Bâtiment en avant-première

Décernés par un jury de professionnels parmi 82 produits en compétition, les Trophées de l’Innovation Batimat ont récompensé 29 produits innovants dans le domaine de la construction, dont 4 en prévention des risques de santé au travail. Le prix spécial Sécurité et Prévention revient à l’AlphiSafe d'Alphi, système de protection collective de rives de dalles ou de coffrage contre les chutes de hauteur.

A l’instar de l’automobile, le monde du bâtiment a désormais son  »Mondial », le Mondial du bâtiment (du 2 au 6 novembre à Paris Nord Villepinte) qui regroupe les salons Batimat, Interclima+Elec et Idéobain. A cette occasion, les Trophées de l’Innovation ont été décernés le 28 septembre dernier au Théâtre de Paris lors de la cérémonie des Awards. Ce concours a pour objectif de distinguer, parmi les nouveautés présentées sur le salon, les produits et matériels les plus innovants dans une dizaine de catégories. Et la sélection s’est révélée sévère. Qu’on en juge : sur les 210 innovations inscrites au concours cette année, seulement à peine 82 ont été retenues. Au final, 29 produits ont été récompensés.

Protection collective pour rives de dalles ou de coffrages. L’AlphiSafe de la société Alphi a reçu le prix spécial Sécurité et Prévention au concours de l’Innovation de Batimat dans la catégorie Matériel de chantier, outillage et équipement. Conçu pour limiter les risques de lésions corporelles, l’AlphiSafe est un système de protection collective de rives de dalles ou de coffrage contre les chutes de hauteur. Supérieur à 1 m, imposée par la norme EN 13374 classe A, ce principe se différencie par une hauteur de 1,30 m. Ces protections sont installées autour du coffrage dalle à partir du sol. Les innovations techniques portent essentiellement sur les accessoires associés car ils offrent une mise en place sécurisée depuis le bas du coffrage et un anti-soulèvement automatique. Par ailleurs, le système comporte un élément qui sert de main courante.

La nacelle 4×4. Premier prix de l’Innovation de Batimat, la plate-forme Bibi, importée par Axeo pour le marché français, est une nacelle à ciseaux conçue pour évoluer sur tout type de terrain, sans stabilisateur. Elle est montée sur chenilles et peut travailler sur un sol accidenté et en pente. Dans cette configuration, l’ensemble ciseaux et plate-forme s’oriente par rapport au châssis sur chenilles afin de retrouver une parfaite horizontalité.
La machine est équipée d’une mise à niveau automatique en longitudinal et en transversal. Son fonctionnement est électro-hydraulique, bi-énergie et sa capacité est de deux personnes pour une hauteur de travail à 6,40 m et 8 mètres. Grâce à son faible poids, la nacelle se transporte sur la remorque d’un simple utilitaire.

Ouverture et fermeture des trappes d’accès sécurisées. Second prix de l’innovation, les trappes sur banches de coffrage LopenClose de Sateco s’actionnent de façon automatique. De quoi changer le quotidien des compagnons.
En effet, jusqu’ici, les banches de coffrage, les échafaudages et les étaiements équipés de passerelles de travail n’étaient accessibles que par des échelles et des trappes reliées verticalement.
Pour passer d’un étage à l’autre, il fallait ouvrir les trappes manuellement, en poussant avec la tête et l’épaule pendant la montée sur l’échelle.
A raison de 20 ou 30 montées et descentes par jour, on imagine l’intérêt d’une solution automatisée pour lutter contre les TMS et les accidents.

L'ouverture et la fermeture
des trappes sont désormais
automatisées. © Sateco
L’ouverture et la fermeture
des trappes sont désormais
automatisées. © Sateco

Un aspirateur de poussières d’amiante. Troisième prix de l’Innovation Batimat, l’aspirateur CP10 Changepac de Lapro Environnement est conçu pour les entreprises qui réalisent des interventions sur des matériaux susceptibles d’émettre des poussières d’amiante.
L’innovation vient d’une cartouche étanche et jetable qui contient le filtre absolu. Lorsque la cartouche d’une capacité de 10 litres est pleine, on la remplace par une cartouche neuve avant de la ranger parmi les déchets contaminés.
De cette manière, l’opérateur n’est plus exposé aux poussières dangereuses durant les travaux.

Ségolène Khan

Commentez

Participez à la discussion