Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Leborgne fait rimer productivité et santé

Avec sa gamme d'outils à main « Nanovib », cet industriel veut aider ses clients à limiter la pénibilité sur les chantiers. Une offre sur laquelle il compte s'appuyer pour conquérir des parts de marché à l'export.

Productivité et sécurité ne sont pas antinomiques. L’entreprise savoyarde Leborgne (150 salariés dont 100 dans ses usines de Savoie) le démontre avec sa nouvelle gamme d’outillage à main destinée, entre autre, aux maçons et charpentiers. Constituée de 17 produits (marteaux, pinces, coupes-boulons, barre à mines, etc), cette offre haut de gamme est spécifiquement conçue pour limiter la pénibilité des tâches, réduire les bruits et les accidents mais aussi prévenir l’apparition de troubles musculo-squelettiques. En 2012, cette pathologie représentait 77% des maladies professionnelles du secteur BTP. Et les nouveaux cas ne cessent d’augmenter (4.451 en 2008 contre 6.204 en 2012). D’où l’intérêt de la démarche de Leborgne qui a mobilisé les 4 ingénieurs de son service R&D pour devenir précurseur sur son secteur en matière de prévention.

Produits primés. La démarche s’avère payante. « Sur les 17 produits de la gamme Nanovib, 15 ont fait l’objet d’un dépôt de brevet international », fait valoir Céline Simonnet-Lafont, la responsable marketing de Leborgne qui a bénéficié d’aides à l’innovation pour le développement de certains produits. Deux d’entre eux ont été primés à plusieurs reprises lors d’événements professionnels. Il s’agit du marteau Nanovib dont le manche constitué de trois matériaux absorbe 50% de vibrations en plus par rapport à la concurrence. Plus récent, citons le coupe-boulon lancé fin 2013. Particularité, ce dernier réduit de 30% l’effort au moment de la coupe grâce à son système breveté de démultiplication de force par crémaillère. Il a d’ailleurs été distingué au salon Préventica Lyon 2013 et plus récemment par le concours de l’Observer du design 2014. 

L’export en vue. Forte de ces récompenses, Leborgne compte gagner des parts de marché en France mais aussi à l’étranger. Notamment en Allemagne, au Royaume Uni et dans les Pays scandinaves où la maison-mère, le groupe finlandais Fiskars (spécialiste de l’outillage à main de jardin), est déjà bien implantée. Dans cette perspective, Leborgne a adopté en guise de nouveau logo un L inversé accompagné d’une croix qui rappelle la santé ainsi que l’emblème de la Savoie. L’entreprise étrenne aussi une nouvelle charte graphique pour sa campagne de communication dans les salons, sur ses catalogues et étiquettes, etc. qui illustrera notamment son slogan « Just work, we care » (Vous n’avez qu’à travailler, nous nous occupons du reste). 

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion