Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Le suicide d’un cadre de La Poste reconnu comme accident de travail

Suite à la demande de la famille du salarié, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Val de Marne a reconnu que ce drame constituait un accident de travail au sens de l’article L 411-1 du code de la Sécurité Sociale. 

Le 25 février 2013, Nicolas Choffel, Cadre supérieur au siège de La Poste, mettait fin à ses jours. Un drame affreux qui a conduit sa famille à réclamer à la la Caisse primaire d’assurance maladie du Val-de-Marne de mener une enquête sur l’éventuel lien entre les conditions de travail de ce salarié et ce triste événement.
D’après les faits, Nicolas Choffel, pourtant en arrêt de travail pour burn-out, recevait des messages de la part de son employeur sur son smartphone à son domicile. Selon la CGT-FAPT (Fédération nationale des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications), la CPAM du Val-de-Marne a reconnu que ce drame constituait un accident de travail au sens de l’article L 411-1 du code de la Sécurité Sociale. Un exemple à méditer.

Erick Haehnsen

Commentez

Participez à la discussion