Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Le français JLF parie sur l'innovation pour gagner des marchés

Ce fabricant de produits pour l'hygiène et le confort du pied lance la première semelle moulée et active.

Indispensables pour la protection des pieds au travail, les chaussures de sécurité peuvent être source d’inconfort. Surtout lorsqu’elles sont fermées car la transpiration constitue une source de prolifération bactérienne qui peut se compliquer par des atteintes cutanées, des mycoses ou des surinfections. A cela s’ajoute le risque d’entorse lorsque les pieds sont insuffisamment maintenus. Autant d’aléas qu’adresse le groupe JLF. Leader français sur le marché de l’hygiène et du confort du pied en milieu professionnel, l’entreprise fournit notamment de grands constructeurs de l’aéronautique et de l’automobile.

Semelle moulée et active. Positionné sur le marché depuis plus de 30 ans, ce fabricant vient de lancer la première semelle moulée enveloppante et imprégnée d’une solution exclusive baptisée S3F. «En prenant la forme du pied, cette protection intérieure maintient davantage le pied dans la chaussure. Ce qui évite des douleurs et peut contribuer à réduire le risque d’entorse », fait valoir Lydie Raussin, la responsable marketing. Autre caractéristique de cette semelle moulée, elle offre un triple traitement contre les mycoses, les bactéries et les odeurs. Un procédé développé, il y a de cela plusieurs années, avec un laboratoire privé spécialisé en produits pharmaceutiques pour les pieds.

Ce produit vient enrichir l’offre de semelles actives qui représente plus de 50% du chiffre d’affaires de JLF. Certifiée Iso 9001 (version 2008), l’entreprise familiale est organisée de manière à livrer ses clients sous 48 heures. « Et ce, quelque soit le volume de commandes », assure la responsable marketing de la PME qui réunit une cinquantaine de personnes dont 3 ingénieurs R&D.

Forte capacité à innover. D’ailleurs, la recherche absorbe 15 à 20% de son chiffre d’affaires et lui permet d’innover constamment. Comme en témoignent aussi sa gamme de produits VibraCut System qui vise à limiter l’impact des vibrations sur le corps mais aussi sa semelle ¾ qui évite de créer à l’intérieur de la chaussure de sécurité une surépaisseur. Forte de sa dernière innovation, JLF du nom de son fondateur Jean-Luc Frenet, espère accroître ses exportations qui représentent 5 à 7 % de ses ventes. L’entreprise, basée près d’Angoulême (Charente) exporte déjà vers l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis où a été créé une filiale il y a un an et demi. « Nous comptons nous développer en Europe du nord, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas où les marchés sont porteurs et où les entreprises investissent davantage dans l’acquisition d’EPI. »

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion