Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Le bien-être des salariés est une stratégie de performance

A l'heure où les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent un coût annuel de 800 millions d'euros en France, il s'agit d'aider les dirigeants d'entreprise à prendre conscience de l'importance de la santé de leurs salariés en investissant dans des postes de travail ergonomiques.

Difficultés visuelles, maux de tête récurrents, troubles musculo-squelettiques (TMS), fatigue… sont autant de problèmes qui ponctuent le quotidien de ces employés qui passent plus de quatre heures devant un écran. En résultent une perte de productivité, une démotivation générale et une désorganisation qui entraînent, dans certains cas, le salarié à la dépression. Pour Delphine Roca, responsable marketing ventes chez Fellowes, fournisseur américain spécialisé dans l’environnement de bureau, les TMS sont « à l’origine de déficits fonctionnels gênant l’activité professionnelle et pouvant entraîner une baisse de performance pour les organisations ». Les répercussions économiques sont déjà considérables : « les chiffres officiels font état de 8 millions de jours d’arrêt de travail dus aux TMS, ce qui représente un coût annuel de 800 millions d’euros et on estime à 21.507 euros les frais à la charge de l’entreprise par employé atteint d’un TMS déclaré. » Les TMS coûtent donc très cher à l’entreprise.
D’autre part, la législation française chargée d’encadrer les conditions de travail et de fixer des obligations vis-à-vis des salariés est trop souvent ignorée des employeurs. D’après une étude menée par Fellowes, un spécialiste de l’environnement de travail, près d’un tiers des entreprises n’auraient aucune connaissance des obligations légales et la moitié qu’une connaissance partielle. « Dirigeants et responsables RH doivent se convaincre de l’importance de la prévention et comprendre que le coût direct d’un investissement initial dans un poste de travail ergonomique revient à terme beaucoup moins cher à l’organisation que les conséquences d’un environnement de travail inadapté », martèle Delphine Roca.
En général, et pour pallier ce problème d’inconfort, certains employés sont amenés à bricoler des solutions  »maison » telles que poser l’écran sur des ramettes de papier pour le rehausser, utiliser des boîtes d’archives comme repose-pied ou bien maintenir avec du scotch les documents à bonne hauteur ! En effet, la plupart des collaborateurs « hésitent à demander des équipements adaptés par peur d’être stigmatisés », déplore Delphine Roca. Pourtant des solutions bien concrètes existent. A ce titre, Fellowes a mis au point un équipement ergonomique global totalement adapté à un travail quotidien sur ordinateur. Cet environnement de travail comprend de nombreux modules positionnés afin d’accompagner et de faciliter tous les gestes du quotidien et d’améliorer le positionnement. Parmi ces modules on compte un support dorsal, un tapis repose-pieds, un repose-poignet, un support écran, un porte-copie, un support unité centrale ou encore un tiroir clavier ! Tout cela pour une somme inférieure à 250 euros.

S.K.

Commentez

Participez à la discussion