Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

La troisième édition de la Safety Week de Colas, ça commence aujourd'hui !

C'est la troisième année que le leader mondial de la construction et l'entretien des infrastructures de transport, Colas, organise une semaine dédiée à la sécurité de ses employés sur la route. Avec un parc de 65.000 véhicules et engins pour 60.000 salariés, le groupe n'a guère le choix : il adopte la politique du ''zéro accident''.

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au vendredi 19 Juin se tient la semaine de mobilisation du groupe Colas, la Safety Week, dédiée à la sécurité des employés sur l’ensemble des sites et sur la route. A l’instar d’une campagne de sensibilisation aux dangers de la route qui avait été initiée en 2013 par le groupe pour toutes ses filiales dans le monde, la Safety Attitude, à savoir la semaine de la sécurité, se tient pour la troisième année consécutive. Il s’agit de rappeler les fondamentaux de la sécurité aux managers et aux collaborateurs sur le terrain en une série d’ateliers, de séquences d’information, d’animations ou encore de mises en situation. Les programmes sont adaptés à chaque branche de métier du groupe qui semble faire de la sécurité de ses employés un enjeu prioritaire.
Il faut dire que, avec un parc de 65.000 véhicules et engins pour 60.000 salariés, un volume de 100.000 chantiers par an et 2.000 unités de production, les enjeux de sécurité routière pour le groupe ne sont pas des moindres. D’autant que la responsabilité pénale de tout patron est engagée à chaque déplacement professionnel d’un de ses employés. Rappelons que près de 20.000 accidents de la route ont lieu chaque année en France dans le cadre professionnel, et qu’ils sont la première cause de décès au travail, d’après la Sécurité routière. Chez Colas, cela se traduit par une politique de sensibilisation énergique auprès de ses collaborateurs. A l’origine de cet engagement, le président du groupe, Hervé Le Bouc, avait lancé en 2013, une campagne mondiale de sécurité, la Safety Attitude, qui se manifestait tout au long de l’année sous la forme de messages du patron, affiches, newsletters, vidéos, bandes dessinées ou encore de starters, des quarts d’heure de bonnes pratiques organisés chaque trimestre.
Dans la continuité de cet engagement, le groupe a renouvelé en 2012 sa ratification de la Charte de sécurité routière signée pour la première fois en 1997 avec l’État français et la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts). Ce qui implique des actions concrètes de prévention. A commencer par consacrer 40% du temps de formation métier à la sécurité. L’amélioration de la conduite, l’initiation aux premiers secours et l’analyse des accidents… les challenges entre les filiales sont autant de pratiques qui sont mises en place durant ces campagnes. Pour cela, le groupe a mobilisé sur le terrain une équipe de 300 collaborateurs spécialisés dans la prévention mais aussi 500 relais de sécurité routière. Quant à l’ensemble des employés, 35% d’entre eux sont déjà formés aux gestes des premiers secours. Et cette démarche de porter ses fruits : la fréquence des accidents du travail au sein du groupe a été divisé par 2 en 13 ans.

Ségolène Khan

Commentez

Participez à la discussion