Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

La biométrie au supermarché, ça paye !

Mille cinq cents clients de BNP Paribas, Banque Accord, Crédit agricole et de Crédit mutuel Arkéa servent actuellement de cobayes pour tester un tout nouveau système biométrique de paiement des achats chez Auchan.

Mille cinq cents clients de BNP Paribas, Banque Accord, Crédit agricole et de Crédit mutuel Arkéa servent actuellement de cobayes pour tester un tout nouveau système biométrique de paiement des achats chez Auchan.

Le principe en est assez simple : lors du passage en caisse et pour payer, le client n’a pas besoin de sa carte bancaire. Il lui suffit d’introduire son doigt – l’index en l’occurrence – dans un lecteur biométrique, qui en scanne les veines. Une fois recueillies, les données sont transmises (sans fil), à sa MasterCard restée au fond de son sac et insérée dans un étui de communication sans fil. Si les informations biométriques stockées dans la mémoire de la carte correspondent à celles envoyées et à la personne détentrice de la carte, le montant de la transaction est ensuite débité.

Cette solution, actuellement testée à Villeneuve-d’Ascq (Nord) dans un hypermarché Auchan, un magasin Leroy Merlin et des enseignes partenaires, a été mise au point par Natual Security, société créée en septembre 2008, d’abord sous le nom P1G (Paiement en 1 Geste), avec comme actionnaires Banque Accord, BNP Paribas, Crédit agricole, Crédit mutuel Arkéa, groupe Auchan, Ingenico et Leroy Merlin.

Un autre test a lieu à Angoulême, avec les mêmes partenaires, mais des données biométriques différentes : les empreintes des doigts.

Commentez

Participez à la discussion