Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Gestion des risques : la ville de Cannes va expérimenter la plateforme Puma-X

La célèbre cité balnéaire vient d’être sélectionnée par un consortium d’opérateurs spécialisés en gestion des risques. Elle va désormais devenir le terrain d’expérimentation pour Puma-X, la nouvelle plateforme d’anticipation, de gestion et d’alerte des risques.

Inondations, attentats terroristes, cyberattaques, tsunamis, épidémies, sécheresses, incendies… pour faire face aux risques majeurs, un consortium d’opérateurs spécialisés a mis au point Puma-X. Cette « Plateforme universelle multi-alerte » regroupe les différents systèmes d’alerte en une seule interface afin de traiter en temps réel les crises et d’avertir efficacement la population. Pour expérimenter cette solution sur le terrain, le consortium a sélectionné la municipalité de Cannes. Le 23 septembre, Puma-X a ainsi été dévoilé dans les locaux de Thalès Alenia Space, une entreprise spécialisée dans l’industrie spatiale. 

la-ville-possede-le-reseau-le-plus-dense-de-cameras

La ville de Cannes dispose d’un des réseaux les plus dense de caméras de vidéosurveillance en France. © Cannes

Le réseau le plus dense de caméras de vidéosurveillance

Il faut dire que la ville de la Croisette déploie depuis plusieurs années, une politique d’anticipation des risques. Ainsi possède-t-elle un des réseaux les plus denses de caméras de vidéosurveillance en France (524 caméras soit 1 caméra pour 140 habitants en 2020). Dès 2014 son maire, David Lisnard, a créé une délégation municipale dédiée à la gestion des crises prolongée. Ce qui se traduit par des aménagements urbains spécifiques, la mise en place de systèmes d’alerte ou encore la sensibilisation à la culture du risque.  

puma-x-regroupe-les-risques-majeurs

Inondation, sécheresse, attaque terroriste… Puma-X regroupe l’ensemble des risques majeurs qui pourraient survenir. © Puma-X

Un consortium de sept experts de la gestion des risques

C’est pour ces raisons que la mairie de Cannes a été sélectionnée par le consortium pour réaliser les tests de Puma-X en grandeur nature. Ce dernier regroupe sept acteurs privés (Ciitélécom, Predict Services, Prysm, JIPE, IGO, Jaguards) et académique (IMREDD/Université Côte d’Azur). Spécialisés dans la gestion des risques majeurs, ces experts se regroupent au sein du pôle de compétitivité Safe Cluster spécialisé dans l’aéronautique spatiale, la sécurité, la défense ainsi que dans les risques majeurs. Parmi les membres du conseil d’administration figurent notamment l’agglomération de Cannes ainsi que le site cannois de Thalès Alenia Space. 

Un socle commun des risques

Concrètement, Puma-X a pour but de recenser l’ensemble des risques majeurs tels que les catastrophes météorologiques, ou encore les attaques terroristes et cyber. Dans ce cadre, la plateforme propose à ses membres un socle commun pour mieux gérer les données et faciliter la communication entre tous les outils existants. 

la-plateforme-propose-une-cartographie-3D

En cas d’incident, la plateforme propose une cartographie 3D pour gérer l’ensemble des dispositifs de gestion de crise. © Puma-X

Télé-alerte de la population

Il s’agit par exemple d’un dispositif d’alerte à la population, de la géolocalisation des appels d’urgence, d’une cartographie des événements, d’un plan communal de sauvegarde ou encore de prévision des mesures d’eau et de production électrique. Un outil permet en outre de se connecter à chaque caméra de vidéosurveillance de la ville. Autant de modules interopérables qui contribuent à mutualiser les données entre les différents opérateurs (collectivités, professionnels et administrés). 

Des outils déjà en place

Certaines solutions de la plateforme ne sont pas étrangères à la ville de Cannes. Ainsi, la mairie utilise-t-elle déjà un jeu d’applications développées par les partenaires du programme, comme l’application d’alerte en temps réel des orages My Predict, téléchargée 7 300 fois en 2021 par les habitants. Elle emploie également Téléalerte, un automate qui adresse des messages ciblés à des populations concernées par un risque potentiel. 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion