Genetec implémente la vidéosurveillance IP sur réseau analogique

De nombreuses entreprises, en particulier les banques et les commerces de détail, ont investit massivement dans des réseaux de caméras analogiques pour assurer leur sécurité. Or les remplacer par des caméras numériques équivaut non seulement à la dépose de l’ancien réseau coaxial analogique mais aussi à l’installation d’un nouveau réseau Ethernet numérique. C’est justement pour éviter ce gouffre financier que Genetec, un ténors des solutions unifiées en sécurité IP à architecture ouverte, vient de lancer une nouvelle version de son module de sécurité réseau SV-32 hybride. Lequel est compatible avec les caméras analogiques grâce à un système de cartes de codage analogique intégré.
Du coup, les entreprises peuvent conserver leur infrastructure analogique existante, tout en bénéficiant d’un système unifié ou autonome de vidéosurveillance et de contrôle d’accès, comparable à celui des réseaux numériques actuels. Avec une capacité d’assimilation allant jusqu’à 32 caméras IP ou analogiques ainsi qu’une compatibilité avec une centaine de lecteurs de contrôle d’accès sur chaque unité, ce module permet aux entreprises utilisatrices de gérer à distance de nombreux sites au sein d’un même environnement de sécurité.
Relié à des moniteurs, le module peut éventuellement faire office de poste de surveillance puisqu’il permet ainsi aux opérateurs de suivre en direct les images et les contrôles d’accès aux locaux. De plus, ce système est muni d’outils de recherche dans les images ainsi que d’établissement de rapport qui facilitent les enquêtes lorsque se produit un incident.
En ce qui concerne le contrôle d’accès, des images vidéos qui retranscrivent en direct les demandes d’accès sont disponibles afin de permettre aux opérateurs de comparer le visage de la personne avec la photo du détenteur du badge. Avec la possibilité de déclencher une alerte si une usurpation d’identité est ainsi découverte.
Comme tout bon système de vidéosurveillance, le réseau est relié à une application mobile, Security Center, qui permet de surveiller à distance mais aussi de recevoir des alertes en temps réel. Les informations et les alertes sont également disponibles pour les membres du personnel de sécurité. Lesquels ont ainsi accès aux commandes des caméras. Ce qui leur permet, par exemple, de rectifier l’angle de vue, de zoomer, ou encore de commander le verrouillage ou déverrouillage des portes. De quoi accroître leur réactivité en cas d’incident.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.