Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Fenwick-Linde sécurise la conduite de ses chariots élévateurs avec un copilote embarqué

Le constructeur a consacré près de 10 ans de R&D pour élaborer un système d’aide au pilotage capable d'assister le cariste et le prévenir en cas de manœuvre à risque.

La prévention des accidents dans les entrepôts logistique promet de faire un pas en avant avec la technologie d’assistance au cariste développée par le constructeur de chariots élévateurs Fenwick-Linde. Filiale du groupe Kion, leader sur le marché de la manutention, ce fabricant a consacré près de 10 années de R&D pour développer le Fenwick Load Control Active (FLCA). Il s’agit d’un système embarqué qui sécurise les opérations de manutention en accompagnant les caristes dans leurs manœuvres quotidiennes. De quoi sécuriser cette activité sachant qu’entre 2002 et 2011, la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CnamTS) a enregistré une moyenne de 8.000 accidents du travail dont 520 ont provoqué une incapacité de travail. Pis, chaque année, on déplore en moyenne le décès de 13 personnes victimes dans les 2/3 des cas d’un renversement latéral de l’engin.

A l’instar d’un copilote, ce système assiste le cariste en l’aidant à diminuer les manœuvres à risque tout en préservant les charges transportées. Conçu pour équiper les chariots électriques de 1,6 tonne à 5 tonnes, le FLCA affiche sur un moniteur embarqué des informations et des alertes. A titre d’exemple, lors de la prise en charge de palettes, le système mesure le poids de la charge et sa position sur les fourches. En fonction de ces caractéristiques, le calculateur fournit instantanément la hauteur maximale de pose, en tenant compte de l’inclinaison du mât. Le moniteur de contrôle informe en continu l’opérateur et l’alerte quand la limite de la capacité du chariot est sur le point d’être atteinte. Mieux, en cas de surcharge, il lance un avertissement sonore et empêche le chariot d’avancer.

Enfin, le système FLCA peut réguler le comportement du chariot selon le poids de la charge, le centre de gravité et la hauteur de levée souhaitée. C’est notamment le cas lorsque l’opérateur transfert sa charge jusqu’à son point de dépose. Le système se charge de réguler la vitesse du chariot en fonction de la hauteur des fourches et des angles de braquage pour garantir le maximum de stabilité. Il détermine aussi la progressivité du freinage pour éviter la chute de la charge et réduire ainsi les risques de basculement du chariot.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion