Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

FDI Matelec reprend Castel

FDI Matelec, spécialisée dans le contrôle d’accès résidentiel et filiale du groupe italien Urmet, vient de prendre la majorité du capital de la société Castel, spécialiste dans l'Interphonie professionnelle.

Avec l’acquisition de Castel, qui rejoint FDI Matelec, Urmet France Captiv et SCS Sentinel, le groupe Urmet France complète son offre dans le domaine de l’interphonie. Ces quatre sociétés forment désormais un groupe de près de 225 salariés pour un CA de 50 millions d’euros.

 

 

Dès sa création en 1989, FDI Matelec s’est spécialisée dans le contrôle d’accès résidentiel et l’interphonie « pied d’immeuble ». Aujourd’hui, la société vend principalement en France via des filières longues. En effet, 80 % de son activité passe par Urmet France, qui réalise 85 % de son chiffre d’affaires avec la distribution généraliste et spécialiste. « Le groupe Urmet France a pour objectif stratégique de développer son activité sur le marché du contrôle d’accès tertiaire et d’avoir une approche directe installateur. L’association avec Castel permet de répondre pleinement à cet objectif », explique Philippe Mallard, directeur général de FDI Matelec, Urmet France Captiv et SCS Sentinel.

 

 

Le rapprochement entre Castel et FDI Matelec est tout à fait légitime dans la mesure où les activités sont parfaitement complémentaires. Il devrait favoriser, au sein du groupe Urmet France, le développement de synergies entre Castel, FDI Matelec et Urmet France Captiv, mais aussi apporter au groupe un complément de gamme spécialisée dans le domaine de l’interphonie tertiaire et lui permettre de renforcer son positionnement de fabricant spécialiste.

 

 

Castel a été fondée en 1995 par Olivier Goyeau, son président directeur général, qui reste actionnaire et continuera à diriger la société. Depuis quinze ans, la société saumuroise développe des solutions innovantes dans le domaine des communications et de la sécurité pour les bâtiments tertiaires et industriels. Depuis sa création, la société a connu un développement continu pour atteindre un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros en 2009 avec un résultat net supérieur à 10 %. Elle emploie cinquante personnes, dont dix en R & D, quinze en production, vingt-deux en commercial et administration des ventes et trois en administratif. Outre son siège saumurois, l’entreprise dispose de six agences commerciales à Paris, Lyon, Rennes, Lille, Bordeaux et Marseille. De plus, Castel assure pour ses clients un support technique avec hotline, formation et assistance.

 

À 56 ans, Olivier Goyeau entame ainsi une démarche de transmission de son entreprise tout en assurant sa pérennité et son développement. Il a recherché un partenaire qui intervient dans le même secteur d’activité, mais non concurrent, qui possède une culture proche de celle de Castel, et dont les dirigeants ont une vision de l’entreprise qui corresponde à la sienne.

 

Le groupe Urmet reprend 56 % du capital et devient donc l’actionnaire majoritaire. Philippe Mallard, directeur général de FDI Matelec et d’Urmet Captiv France, prend 10 % et Olivier Goyeau, qui reste PDG de Castel, conserve 34 % des actions, gardant ainsi une minorité de blocage. Il poursuivra son activité professionnelle pendant plusieurs années de manière à assurer une cession de l’entreprise en douceur. Le comité de direction de Castel demeure le même, tandis que le nouveau conseil d’administration est composé de Ferruccio Cometto, président d’Urmet Domus, Olivier Goyeau et Philippe Mallard, directeur général d’Urmet France Captiv/FDI Matelec/SCS Sentinel.

Commentez

Participez à la discussion