Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Expoprotection 2008 : en contrôle d’accès et anti-intrusion

Beaucoup de nouveautés et quelques belles innovations dans l'édition 2008 du salon de la gestion globale des risques...

Ces secteurs nous ont montré cette année qu’ils conservaient un beau potentiel d’innovation. Si les fondamentaux restent les même, c’est à la sécurisation des moyens de communication, des données et de leurs échanges que les fabricants se sont beaucoup attelés, à l’instar de la technologie SecurePlus de Stid. Ainsi les technologies rencontrées de plus en plus souvent concernent par exemple l’envoi régulier de signes de vie d’un périphérique vers une centrale et le cryptage des échanges de données. Chez Legic, les badges sur carte SIM peuvent être lus en permanence et l’édition de badge est plus sécurisée. Chez Eden, les images veineuses ne peuvent être interprétées. Chez Til, le coprocesseur de cryptage et la mémoire des clés du lecteur Proxilis répondent aux critères communs de EAL4+, et les modules Equilock permettent de sécuriser les informations d’intrusion. Mention spéciale à la Versus Box qui sécurise efficacement les PC d’entreprise et leurs données.

Du côté des technologies d’identification

La course à l’innovation continue.
Chez Legic de nouvelles solutions de transpondeurs virtuels nous ont été présentées. Avec les technologies card-in-card et over-the-air (OTA), la carte SIM devient le badge, et peut être programmée via SMS. Ces usages, pour l’instant exploités sur les cartes SIM ProxSIM compatibles NFC de Giesecke et Devrient, devraient se développer sur les téléphones NFC, ceux-ci étant en nombre croissant avec notamment de nouveaux modèles chez Sagem et Motorola en plus de Nokia. Ainsi, il sera possible de payer en NFC depuis le téléphone, et de recevoir de façon concomitante une validation d’accès, par exemple pour un spectacle ou un service. Et contrairement au badge classique qui n’est lu que lors de sa validation, la connexion peut être permanente en OTA, ce qui ouvre de nouvelles perspectives de sécurisation.
Un nouveau développement de la technologie Master Token permet de garantir la sécurité de l’édition de badge. Ce n’est qu’en possession du Master Token qu’il est possible de transférer un code sur les cartes et sur le lecteur d’une application. Un nouveau token jetable après un certain nombre d’utilisations a été présenté. Aujourd’hui il est possible d’acheter non pas une puce Legic mais un certain nombre de licences logicielles à mettre sur une puce. On peut transformer une carte vierge une carte Legic. Cela limite les investissements et leur nombre, et permet de stocker moins de stocks de cartes différentes. Legic Studio est une application qui permet de produire des cartes multi-applications complètes en 10 mn. La technologie card-in-card peut être transférée sur toute carte à puce tierce, et voisine d’une application standard.
Eden a introduit son lecteur Biovein, premier lecteur biométrique autonome de reconnaissance du réseau veineux du doigt, qui a reçu le 2ème prix et la Mention Spéciale en catégorie Sûreté/Sécurité des Trophées de l’Innovation du salon. La technologie utilisée par ce lecteur a été qualifiée sans trace par la CNIL, les images du réseau veineux étant stockées via des algorithmes et impossibles à récupérer de façon reproductible. Ainsi il est possible d’utiliser le doigt comme identifiant unique, sans avoir recours à un badge stockant des données. La technologie utilisée est à la fois éprouvée car utilisée depuis 5 ans au Japon dans les distributeurs bancaires, performante, et innovante par son application en sécurité. Le système fonctionne à travers certains gants médicaux et avec des doigts sales ou blessés. L’enrôlement peut être réalisé sur une station ou sur le lecteur via un doigt maître, ce qui conserve un caractère autonome au lecteur. Jusqu’à 1000 identifiants peuvent être utilisés.
Zalix présentait plusieurs nouveautés intéressantes : le Zalix VPIIS utilise une nouvelle technologie de reconnaissance du réseau veineux du dos de la main, et intègre une poignée permettant de parfaitement positionner la main. Le Zx Palm effectue une reconnaissance veineuse de la paume de la main via un capteur sous une sphère, qui fonctionne très bien en milieu humide comme les piscines. Le BioLight Solo est un lecteur d’empreinte digitale qui ouvre directement une gâche, et le ZX-115 est un lecteur polyvalent d’empreinte digitale, pour reconnaissance 1 contre 1 de celle stockée sur badge, ou 1 contre n empreintes stockées, ou bien simplement en reconnaissance de badge.
Stid amis en avant sa technologie SecurePlus de sécurisation de la communication, du badge utilisateur au système de gestion. Les envois des données entre le lecteur et le système sont cryptés, avec code tournant, et le lecteur envoie un signal de vie en permanence. Le LX One est un nouveau lecteur de proximité multi-technologies lisant les numéros de série de l’ensemble des puces du marché. Pour l’identification de véhicules, un tag passif en métal est lisible jusqu’à 10 m. Enfin, un nouveau module M1 de lecture–écriture de badges Mifare, extrêmement intégré, est destiné à être intégré aux serrures mécatroniques.
HID a présenté en première mondiale un lecteur au nouveau standard Mifare Plus destiné à remplacer le Mifare avec une meilleure sécurisation des badges.

 A suivre :
Kaba a dévoilé une toute nouvelle technologie RCID, pour Resistive Capacitive Identification. Le système TouchGo permet d’ouvrir les portes en les touchant simplement, la serrure reconnaissant si la personne porte sur elle un transpondeur TouchGo sous forme d’un porte-clés ou porte-badge, les informations étant transmises par l’électrostatique naturelle du corps. La tension électrostatique nécessaire à la transmission étant plusieurs millions de fois moindre que les effets se produisant dans la vie courante par exemple lors de l’utilisation d’un peigne.

Parmi les solutions de fermeture

Assa Abloy a en particulier mis sur le marché son nouveau cylindre mécatronique CM100 Aperio, qui conjugue les avantages d’un bon système de contrôle d’accès pour porte, sans câblage, avec ceux de la mise en réseau via une connexion sans fil cryptée vers un boîtier mural. Le grand avantage de ce système est qu’il peut s’interfacer avec un système tiers de contrôle d’accès, via un peu de développement d’interface avec un SDK, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour de nombreux systèmes de contrôle d’accès ne disposant pas jusqu’à présent de cylindres dans leur gamme. Cela a valu à ce produit de remporter le 1er prix de la catégorie Sûreté/Sécurité lors des Trophées de l’Innovation du salon.
Chez Deny Fontaine une nouvelle gamme de serrures encastrées pour issues de secours comprend 4 modèles réversibles, mécaniques ou électriques, avec possibilité de contrôle d’accès des 2 côtés. Une nouvelle serrure à mortaiser verticale à pêne dormant et ½ tour dont l’axe se situe à 120 mm du bord est destinée à satisfaire à la loi de 2005 sur l’accessibilité des personnes en situation de handicap. Deny Fontaine a également mis en avant le réseau virtuel formé par sa gamme de cylindres électroniques Optimal Lock, la programmation s’effectuant sur un transpondeur.
Simons Voss a fait évoluer son cylindre numérique 3061, lui permettant une mise en réseau sans fil directe, via un noeud WaveNet propriétaire intégré dans le bouton du cylindre. Ceci permet de ne plus parcourir le bâtiment de cylindre en cylindre pour les mises à jour, sans frais de câblage et en respectant l’existant. A noter que les cylindres numériques Simons Voss livrés depuis le 2nd semestre peuvent être équipés de ce nouveau bouton.
Locken a présenté un nouveau distributeur d’accès 300 Darir sous forme de dongle USB permettant la programmation de clés électroniques Locken en infrarouge, ainsi qu’une barre antivol pour portail équipée d’un cadenas mécatronique en acier cémenté.

Pour contrôler les accès

Où l’on rencontre de plus en plus de produits adaptés à la réglementation sur les accès des personnes à mobilité réduite.
Chez Nedap plusieurs nouveautés intéressantes étaient présentées. La version 2.3.1 de Aeos intègre désormais une application de gestion de ronde novatrice, qui prend en compte, en plus du badgeage sur certains lecteurs, de nombreuses informations comme par exemple l’armement ou le désarmement d’une zone, ou le passage devant une caméra IP ou un détecteur IR. Une application de reconnaissance de plaque minéralogique est également intégrée dans le système, ce qui lui permet d’utiliser le numéro comme un identifiant et/ou de le croiser avec les informations des badges présentés. Les AEPu ont désormais la possibilité de stocker des flux vidéo en connectant un disque dur sur un port USB, ce qui les transforme en périphériques de stockage iSCSI. De nouvelles gammes de lecteurs InveXS et ConveXS ont été présentées, fonctionnant en batch et code, dont un clavier MNKD170 avec afficheur LCD permettant le dialogue avec une installation anti-intrusion basée sur du matériel Nedap. Enfin les nouvelles solutions Aperio étaient présentées en partenariat avec Assa Abloy, ces nouveaux cylindres mécatroniques pouvant être intégrés dans un réseau AEOS.
CDVI a mis en avant sa gamme DigiWay d’automatismes pour portes intérieures poussantes (DWS102ST avec bras à glissière) ou tirantes (DWS102AT avec bras articulé). Les produits DigiWay sont réversibles et peuvent être fixés sur tout type de porte, sur des vantaux de largeur 1 m et de 100 kg. Ces automatismes sont complémentaires de ceux adaptés à la réglementation sur les accès des personnes à mobilité réduite, comme les nouvelles ventouses Diax à signalisation sonore et lumineuse colorée intégrée. Toujours dans la gamme Diax, la ventouse autonome VR3 est équipée d’un récepteur radio et peut être contrôlée via la télécommande radio ER par 10 utilisateurs différents, et/ou par le digicode radio Promi 10. Parmi les Digicode, le DGA est un nouveau clavier codé IP64 avec électronique intégrée capable de gérer 100 codes et 2 accès. Pour le marché des particuliers, CAASE est un nouveau Digicode rétro-éclairé en inox, gérant jusqu’à 100 codes et 3 accès, en installation intérieure ou extérieure. Enfin, le Digicode Sublim a continué de faire tourner les têtes.
Castel a présenté plusieurs solutions bien intégrées sur réseau Lan/Wan et enrichies de nouvelles fonctions, comme une intégration complète du protocole SIP. Toutes les gammes peuvent désormais s’interconnecter et dialoguer selon le protocole SIP. Un appel est possible depuis toute platine IP vers tout téléphone IP au protocole SIP, ce qui ouvre de nombreuses perspectives. Le VDIP Compact a été présenté en pack : il est adapté aux besoins d’équipement d’une porte, et comprend un portier, un module VD UC et 2 logiciels d’application audio-vidéo et accès. Le VDIP Compact répond également aux besoins d’assistance sur des points isolés comme des GAB, accès nocturnes d’hôtels, terminaux divers ou encore bornes de zones piétonnes. L’intégration native de la vidéo permet l’enregistrement systématique d’images lors d’un badgeage avec un badge perdu.
TIL Technologies a dévoilé de nouvelles technologies et produits sécurisés de sécurité. Les lecteurs de proximité Proxilis en 13,56 MHz sont autonomes, universels, multiprotocoles, programmables et sécurisés. Ils incluent un co-processeur de cryptographie symétrique et asymétrique certifié EAL4+, et sont capables de lire tous les badges ISO 14443-A/B (Mifare, Mifare +, DesFire, Calypso, etc…) et de s’adapter à toutes les stratégies de lecture de données (CSN, secteur, fichier, etc…) et d’authentification. La communication avec l’UTL est cryptée avec envoi régulier de signes de vie, la mémoire des clés est sécurisée EAL4+, et le lecteur bénéficie d’une auto-protection. Ces qualités leur ont valu le 3ème prix en catégorie Sûreté/Sécurité des Trophées de l’Innovation du salon.
Dorlet a développé une nouvelle carte de contrôleur disposant de connecteurs pour 2 lecteurs et 2 interphones IP, de ports pour 2 caméras IP ou analogiques, de 4 ports Firewire, et d’un emplacement pour un disque dur externe. Etaient aussi mis en avant la gamme d’interphones et de lecteurs IP, ainsi que le concept de gestion de systèmes autonomes Network On Card (NOC), pour gérer les serrures électromécaniques HS/E depuis le logiciel DASS via des badges à lecture-écriture. Ceci permet la cohabitation de systèmes centralisés et autonomes sans infrastructure réseau.
Chez Dinec, le système intégré de gestion de bâtiment DBM6000 peut désormais incorporer les images de vidéosurveillance, qui sont appelables depuis le plan du bâtiment et a posteriori sur évènement. Le système autorise par ailleurs la gestion d’accès en multi-entités, en partageant le système et ses accès entre plusieurs entreprises d’un même bâtiment, sans en partager les données. La gestion de visiteurs permet au visiteur de s’enrôler lui-même sur une borne interactive.
Alternative Solutions est un nouvel acteur du marché dont l’axe de développement est basé sur des produits innovants en contrôle d’accès filaire et autonome avec des cylindres électroniques. La société distribue les gammes de contrôle d’accès de Rosslare (en intégralité), de serrures de sécurité B&B (avec une résistance du pêne de 2,5 t), et de cylindres Waferlock (exclusivité). Les serrures B&B sont de conception modulaires, donc plus faciles à maintenir.
Synchronic a présenté la nouvelle version PC Pass Evolution, une refonte complète de la gamme PC Pass, avec une nouvelle interface de type tableur. Elle utilise des bases de données standard et intègre une gestion des photos et un suivi des mouvements de l’historique. iPCPass est une nouvelle interface web qui permet une gestion via un navigateur.
Stanley Security Solutions a introduit son nouveau contrôleur iPac sur le marché français via Blick. Il s’agit d’un produit très innovant basé sur Windows CE et très convivial via un grand écran LCD couleur et une molette de navigation. Gérant 1100 badges sur 16 portes, il intègre un lecteur et une interface IP pour une administration via un navigateur.
Novadis a présenté la nouvelle génération de système de contrôle d’accès et gestion d’alarmes Amadéo, multi-postes, multi-sites et multi-sociétés. Les UTL sont disponibles en rails DIN ou en racks 19’’. Amadéo est compatible avec toutes les technologies d’identification.
Chez Ardent étaient présentés une nouvelle platine de Golmar respectant les normes sur le handicap, ainsi qu’une nouvelle version du système de contrôle d’accès tertiaire Matrixia.

Du côté des systèmes de détection

Siemens a mis en avant son détecteur Eyetec IRO840T, qui conjugue intelligemment l’utilisation d’une détection infrarouge passive et d’un système de détection optique basé sur l’analyse intelligente des images d’une caméra intégrée. C’est la combinaison des 2 détections qui déclenchera l’alarme, une séquence vidéo de l’évènement étant conservée. L’analyse du champ de la caméra permet en plus d’en détecter une obstruction totale ou partielle, qui masquerait également le champ de détection infrarouge. Une partie de la zone de surveillance peut être exclue de la détection via un logiciel de paramétrage.
Sorhea a présenté ses barrières Apiris bi-directionnelles à triple technologie infrarouge à faisceaux multiplexés synchronisés, hyperfréquence et doppler, ainsi que ses barrières Biris II de seconde génération bénéficiant d’un nouveau design et d’un indice IP55. Itiniris, système de détection infrarouge mobile avec report d’alarme par GSM, existe aujourd’hui en double technologie avec un Doppler HF en bande K.
Chez Schneider Electric/TAC le système intégré Continuum de gestion du contrôle d’accès et de l’intrusion possède une nouvelle version soft qui intègre les gammes Endura et les caméras IP de Pelco. De nouveaux contrôleurs compacts ACX gèrent de 2 à 8 portes, et le nouveau contrôleur NetControler II bénéficie de plus de mémoire et de rapidité, et d’une mémoire flash pour conserver la programmation.
Hymatom a présenté ses nouvelles barrières synchronisées Ira Wall qui peuvent intégrer 3 technologies (infrarouge, hyperfréquence et Doppler), et qui ont comme avantage de pouvoir communiquer en réseau IP (en plus des liaisons série et des contacts secs) pour une exploitation graphique dans le superviseur Visio Space relié à la vidéosurveillance, avec les informations de localisation et taille de l’intrus.
AVS dispose de nouveaux détecteurs étroits Wing à multiples technologies d’infrarouges passifs et actifs et de champs hyperfréquence, destinés à être montés entre une fenêtre et ses volets. Le Wing 2 DT à infrarouge passif génère en plus un champ rideau hyperfréquence, et le Wing Plus inclut 2 détecteurs à infrarouge actif de petite taille, pouvant surveiller le mouvement des volets.
Honeywell a mis sur le marché ses nouveaux détecteurs de mouvement Viewguard à infrarouge passif équipés d’optiques à miroir garantissant un signal fort et une réduction des alarmes intempestives, notamment grâce au déclenchement limité au dépassement d’un seuil de signal.
Eurodis a présenté plusieurs nouveautés de chez Bentel. De nouvelles mini barrières infrarouges AMB pour portes et fenêtres sont alimentées par 2 piles LR6 et reliées à la centrale par radio. Le WS4975W est un contact radio bidirectionnel miniature extra plat.

 
 Chez Til Technologies,
Equilock est un module d’acquisition et de transport sur bus numérique sécurisé des informations de contact et d’auto-protection d’un capteur d’intrusion, la technologie permettant 1 ou 2 bus de 300 m de 8 à 32 capteurs, avec des économies de câblage. Il est facilement intégrable dans les capteurs en lieu et place des résistances d’équilibrage. Chaque module a un numéro d’identification unique et la transmission est cryptée.

 Versus Box de Inventiv Security
est une solution innovante, globale et interopérable de détection de vol d’ordinateurs et de leurs données informatiques, qui a représenté 2 ans de développement et est basée sur un système de double login. Elle associe la localisation physique de l’utilisateur par son badgeage physique dans une zone, à son login logique sur son PC dans cette zone. Si l’une des 2 conditions n’est pas remplie l’alarme est donnée. La déconnexion physique sera également détectée, même si le PC est éteint, le système fonctionnement en couches basses. Si le vol est commis malgré les alarmes, le démarrage du PC ne pourra être effectué. Une solution de cryptage peut être utilisée conjointement.

Pour gérer les intrusions

Où l’on rencontre de plus en plus souvent les transmissions par GSM/GPRS.
GE a présenté de très nombreuses nouveautés, dont une vaste gamme de nouveaux détecteurs infrarouge passifs pour murs ou plafond, et la centrale ATS1002 de 8 à 32 zones en 2 groupes intégrant le contrôle d’accès de 4 à 16 portes, 4 à 16 stations d’armement (claviers ou lecteurs), transmetteur intégré et programmation distante via le logiciel Titan. Un ensemble de logiciels de contrôle et de supervision a été présenté, comme Premises Connect pour l’utilisateur final en résidentiel avec les centrales de la série CsX, avec communication via un navigateur Internet, visualisation de 8 caméras sans fil et fonctions domotiques. ATS8300 est un logiciel client-serveur pour la supervision multipostes et multi-utilisateurs de jusqu’à 128 centrales ATS et de 64 stockeurs vidéo numériques. VVMIQ est un système de levée de doute vidéo intégrable dans les centrales CsX, utilisant un détecteur infrarouge et une caméra vidéo et transmettant en IP les évènements et clips de pré- et post-alarme vers un logiciel de réception interfaçable avec tout logiciel de télésurveillance.
Gunnebo a fait converger les produits SMB et Arcana vers les solutions SecurWave destinées au marché bancaire, solutions globales de haute sécurité avec télésurveillance. Des kits d’évolution sont disponibles dans les 2 cas, sans toucher au réseau de détection. Les applications sont personnalisables par des techniciens, avec des macrofonctions et la définition d’automatismes. Les alarmes et évènements (ainsi que tout évènement de non-sécurité) peuvent être envoyés sur le serveur de télésurveillance ainsi que directement sur le serveur du client. Secure Manager est un logiciel client pour la gestion du parc SecurWave, avec administration distante et élaboration de statistiques comme des analyses de fréquentation. Les utilisateurs peuvent être fédérés à des fins de recherche. Hors marché bancaire, SMI Server est aujourd’hui en version 2.2, pour superviser les fonctions de sécurité et de protection de sites à haut risque équipés de dizaines et centaines de lecteurs.
Chez Intervox, les nouvelles centrales Pro-Vox mixtes filaire et sans fil (avec 2 gammes de périphériques) sont présentées dans des boîtiers aveugles et sont programmées depuis un clavier filaire ou un PC. Elles autorisent jusqu’à 8 claviers filaires et 8 claviers radio. Elles gèrent 100 codes utilisateurs pour 2 secteurs avec la possibilité de détecteurs communs et surveillance partielle. Le transmetteur en Contact ID peut appeler 8 numéros avec détection de coupure de ligne et 100 messages personnalisés associés à des types d’évènements. 2 solutions de backup GSM sont proposées, soit en backup GSM pour lien analogique, soit en fonctionnement en tout ou rien, directement comme un transmetteur GSM. A noter la nouvelle centrale GSM Gamma qui peut être alimentée en 220 V ou 12V, et répond aux besoins des sites isolés, échafaudages, camions sur autoroute, bateaux …Une sirène à capteur photovoltaïque est disponible.
Synchronic a présenté une nouvelle version Horizon Evolution de son logiciel de supervision, avec une nouvelle interface graphique utilisant des plans multicouches et qui intègre désormais la gestion de matrices vidéo. Le nouveau pupitre XTC est un contrôleur tactile pour centrale Xpert, qui fait preuve d’une belle ergonomie et est personnalisable. Il communique avec l’ensemble des centrales et concentrateurs Synchronic et remplace les claviers traditionnels, tout en pouvant émuler un clavier à touches aléatoires. Il peut être placé n’importe où sur un réseau IP.
Chez Satel l’accent a été mis sur les fonctionnalités de communication en RTC, GSM/GPRS ou IP de ses nouvelles centrales Versa et Integra 128-WRL. Les Versa sont des modèles simples de niveau 2 selon la norme EN50131, gérant de 5 à 30 zones sur 2 partitions, destinés au résidentiel ou petit tertiaire, conçus pour être utilisés par des enfants et des personnes âgées, et extensibles par des modules filaires et sans fil. La centrale Integra 128-WRL est compatible avec toute la gamme Abax d’extensions sans fil et peut assurer des fonctions domotiques.
Matelec Sécurité a mis en avant ses centrales de la gamme CE8 mixtes à 32 zones radio et 8 à 32 zones filaires, intégrant un transmetteur multi-protocoles à la source, pour des messages vocaux et numériques. Une interphonie bidirectionnelle est possible pour des fonctions d’alarme sociale. Un capteur d’onde de pression, pour habitation sur 350 m² sur 2 niveaux, va détecter une variation de volume lors de l’ouverture d’une huisserie extérieure, et pas un déplacement d’air (l’utilisateur peut ouvrir une porte à l’intérieur).
Chez Honeywell, Galaxy Dimension est une solution intégrée de contrôle d’accès et détection d’intrusion avec levée de doute par écoute, ce qui est une fonction clé pour réduire le nombre de fausses alarmes. Elle dispose d’un nouveau clavier tactile Dimension TouchCenter à écran LCD couleur de grande taille, personnalisable via un lecteur de carte SD intégré, et qui possède de nombreuses fonctionnalités allant jusqu’à l’ajout, la suppression ou la modification des utilisateurs et des codes.
Ardent a présenté la nouvelle centrale Elkron MP508 à 8 entrées extensibles à 64, pouvant être complètement gérée par téléphone, ou bien via Internet et le logiciel Hi-Connect. La programmation peut être transportée sur une clé USB. 4 caméras peuvent être reliées via un serveur vidéo, et des images envoyées par mail sur alarme.
Chez Cooper Security la nouvelle centrale Scantronic i-on 16 était à l’honneur. De niveau 2 selon la norme EN50131, elle peut gérer 16 zones sans fil, totalement ou partiellement, avec 2 claviers filaires et 2 claviers sans fil, munis de boutons paniques. Le transmetteur optionnel peut gérer les protocoles Contact ID et Fast Format.
AVS a présenté sa nouvelle centrale Concorde Plus 54, à 4 secteurs, 54 zones et 3 modes de mise en service. Sa gestion peut être divisée entre plusieurs usagers. Elle est compatible avec des extensions radio, et intègre un transmetteur téléphonique.
Chez Izéo était présentée la nouvelle centrale Silentron HT Wireless dual band, avec affichage LCD et synthèse vocale.

Les nouvelles solutions de transmission

Daitem a mis en avant de nouveaux transmetteurs sous IP d’alarme et de vidéo + alarme, au protocole basé sur Contact ID, répondant aux besoins des sites privilégiant l’ADSL. Ils sont faciles à intégrer et à installer partout, et disposent d’une alimentation secourue. Une liaison RTC est disponible en backup en cas de panne d’alimentation. Les messages cryptés et caractérisés sont transmis à un centre de surveillance qui dispose de possibilités de levée de doute audio et d’interpellation. 8 adresses IP peuvent être programmées en local ou à distance. Les transmetteurs vidéo + alarme disposent de 4 entrées BNC pour 4 caméras analogiques faciles à mettre en œuvre. Ils enregistrent et envoient des séquences de 5 s de pré-alarme bufférisée et 2 mn en alarme (durée paramétrable). Une levée de doute est possible avec accès au transmetteur ou en temps réel sur 4 flux. En parallèle, un serveur hébergé chez Atral Services sert de portail pour des installations plug&play automatiquement paramétrées.
ESI a présenté la version 4 GPRS de son transmetteur e-veil, solution de transmission pour lignes totalement dégroupées, en GPRS via Internet vers le frontal F1 e-veil du télésurveilleur, et en GSM Data (si disponible) vers le frontal F1 du télésurveilleur en cas de chute du lien GPRS. La centrale d’alarmes RTC est branchée directement sur le boîtier qui émule son protocole.
Chez Eurodis le BGSM100 de Bentel est un module de transmission GSM/GPRS quadri-bande compact, s’intégrant dans toute centrale d’alarme.

 Gesclés
a présenté un nouveau contrôleur de ronde antivandale Memostick, qui possède une mémoire des chocs et types de chocs subis, de façon à détecter le sabotage délibéré par un agent qui souhaiterait masquer un défaut de passage. Les informations de ronde et de chocs sont disponibles par Internet une fois le déchargement effectué sur une borne. La maintenance des Memostick est effectuée par échange standard.

En savoir plus

La suite au prochain numéro, avec la vidéo et la supervision.
Cet article est extrait du Magazine APS n°176 – Décembre 2008.
Pour plus d’information sur nos publications, contactez Juliette Bonk .

Commentez

Participez à la discussion