Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Egidium Technologies s’allie aux forces de l’ordre pour garantir la sécurité au Salon du Bourget

Avec ses 40 hectares à gérer pour accueillir plusieurs centaines de milliers de personnes, le Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget est une infrastructure qui nécessite des solutions de sécurité de haut vol. Un défi relevé par le leader de la sécurité Egidium Technologies qui dédie même une application mobile aux forces de l’ordre pour la gestion des mains-courantes.

Le très prestigieux SIAE 2015 (Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace), qui se tient en ce moment même au Bourget du 15 au 21 Juin, est l’occasion pour les acteurs de la sécurité de faire leur démonstration de force. A commencer par la gestion de la sécurité du salon lui-même. Cette haute responsabilité a été confiée pour la troisième fois consécutive au leader des solutions de sécurité Egidium Technologies qui, pour cela, a déployé sa solution Event Monitor, un pilotage unifié des moyens techniques et humains de sécurité mobilisés. Cet événement a aussi été l’opportunité d’intégrer des nouvelles fonctionnalités qui permettront, en coude à coude avec les forces de l’ordre, de maîtriser la situation à chaque instant.
Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues sur le salon dont le site s’étend sur plus de 40 hectares. Ce qui nécessite une infrastructure hautement sécurisée. Au Poste de commandement central et de gardiennage (PCCG), les technologies les plus à la pointe du marché convergent. On y retrouve une interface 3D modélisant le site du Bourget, le pilotage des caméras de surveillance, les alertes du contrôle d’accès et la géolocalisation des équipes de sécurité. Cette installation est contrôlée par un logiciel inclus dans la solution Event Monitor, capable d’effectuer des levées de doutes mais aussi de gérer les incidents et la coordination des interventions éventuelles. « L’utilisation d’Event Monitor nous assure une gestion optimale de la mission de sécurité et de sûreté dévolue à l’organisateur du salon, en complément du dispositif des forces de l’ordre. Les alertes automatiques et le reporting s’avèrent très utiles pendant l’événement, et a posteriori nous avons une traçabilité complète pour le retour d’expérience. Nous étendons même son utilisation à la supervision des flux logistiques lors des phases de montage et démontage », déclare le directeur de la logistique du salon, Wilfrid Gruner.
Côté innovation, un système, le Physical Security Information Management (PSIM) permet aux 150 agents qui gèrent les incidents de bénéficier d’une application mobile chargée de compléter les informations d’une main-courante depuis le lieu de l’incident mais aussi d’envoyer du contenu vidéo vers le PCCG. Cette application est aussi capable de géolocaliser les agents en temps réel, qu’ils soient à l’extérieur ou dans l’enceinte du salon. « Le Physical Security Information Management –ou PSIM- a eu un impact très important sur la supervision de la sécurité en privilégiant l’amélioration de la tenue de situation », remarque Anthony Leather, consultant en aérospatial, défense et sécurité au cabinet de conseil Frost & Sullivan. Parmi les autres fonctionnalités d’Event Monitor remarquables sur le site, on retrouve aussi l’utilisation de cartes 3D du site avec de multiples calques d’information et position exacte des capteurs, 80 caméras vidéo contrôlées depuis la 3D, et tableau des statistiques d’incidents. Pour la logistique, 100 chariots de manutention peuvent être géolocalisés en temps réel pour le suivi des phases de montage et démontage. Quant aux démonstrations en vol, plusieurs tracteurs de remorquage également géolocalisables en temps réel sont affectés à la gestion des déplacements d’aéronefs au sol. Une chose est sûre : avec cette magnifique vitrine, Egidium Technologies voit plus loin. « Event Monitor peut adresser tous types d’événements, estime Laurent Denizot, son directeur général, des grands salons jusqu’aux événements sportifs, voire étatiques. »

Ségolène Khan

Commentez

Participez à la discussion