Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

DuPont lance une protection multirisques de nouvelle génération

Le nouveau tissu Nomex MHP protège contre la chaleur et les flammes, l'arc électrique et les petites projections de métaux en fusion dans le secteur de l’industrie.

Durabilité, sécurité, confort, tels sont les principaux atouts de ce tissu. Léger et respirant, il est notamment obtenu en imbriquant lors du tissage deux fibres aramides, le Nomex et le Kevlar. La première apporte une très bonne résistance à la chaleur et la seconde aux contraintes mécaniques.

Des essais de toucher, réalisés par l’Institut français de l’habillement et du textile (IFHT), montrent qu’il est plus confortable et doux que les matières actuellement utilisées : « Nomex MHP est mieux noté que le coton ignifugé et les mélanges modacryliques, particulièrement pour des critères comme la douceur, le glissé, la fluidité, le tombé et la souplesse. Il sèche aussi plus vite et se caractérise également comme étant le tissu le moins rugueux et celui qui se froisse le moins, explique Zoltan Nahoczky, responsable marketing chez DuPont Protection Technologies. Ce tissu présente ainsi un certain nombre de caractéristiques qui améliorent les niveaux d’acceptation des utilisateurs. Des utilisateurs satisfaits contribuent généralement à une meilleure productivité. »

Au-delà des normes. Côté sécurité, ce tissu a été conçu pour protéger contre plusieurs risques : la chaleur et les flammes (NFPA 2112, EN ISO 11612), l’arc électrique (NFPA 70E, EN 61482-1-1, EN 61482-1-1) et les petites projections de métaux en fusion (EN ISO 11611). En plus d’essais d’usure, des tests d’évaluation des brûlures thermiques ont montré un très faible pourcentage de brûlure corporelle à des expositions de 3, 4 et 5 secondes, ce qui procure à l’utilisateur un excellent niveau de protection, qui va au-delà des normes actuelles. « Ce tissu apporte une protection inhérente, c’est-à-dire qu’il est fabriqué avec des fibres que ses caractéristiques structurelles intrinsèques rendent naturellement ininflammable, poursuit Zoltan Nahoczky. Ces caractéristiques étant intégrées à la structure, elles ne peuvent pas être lessivées ou éliminées par un processus de nettoyage, ou par l’usure, et elles vont continuer à offrir le même niveau de protection pendant toute la durée de vie du vêtement. »

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion