Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Dunkerque renforce sa sécurité avec un drone de surveillance

Skeyetech arrive en complément d’un dispositif de vidéosurveillance déjà éprouvé. Ces deux dispositifs sont gérés par la plateforme de gestion de sécurité de l’éditeur Genetec qui peut ainsi centraliser les informations recueillies.

Zone d’accès restreint dans l’enceinte du port de Dunkerque.

Certaines zones requièrent un dispositif de surveillance renforcé.
© Eamus Cork Security

C’est une brique de sécurité supplémentaire que vient d’ajouter le Grand Port Maritime de Dunkerque. A travers Eamus Cork Security, la société en charge de sa sûreté, il vient de s’équiper du drone Skeyetech d’Azur Drones. Un engin qui viendra compléter sur place le dispositif de caméras de vidéosurveillance déjà déployé par Genetec. L’objectif étant d’élever le niveau de protection du port, notamment en ce qui concerne la Zone d’Accès Restreint. 

7 millions de tonnes de fret par an

Il faut savoir que Dunkerque fait face à des enjeux de sécurité cruciaux de par sa taille, c’est le plus grand port français, et de son trafic avec plus de 3 millions de voyageurs qui y transitent. 7 millions de tonnes de marchandises y transitent chaque année. Une telle activité est soumise au code international de Sûreté (ISPS) qui impose des règles strictes telles que le contrôle permanent des installations portuaires avec des mesures renforcées pour les Zones d’Accès Restreint. « De par son activité dense et les exigences réglementaires, l’installation portuaire doit être sécurisée 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 » indique Thomas Ditacroute, directeur d’exploitation chez Eamus Cork.

Des missions de surveillance

D’où l’intérêt de compléter le système de vidéosurveillance de Genetec par un drone autonome. Parmi les missions qui lui sont confiées, Skeyetech doit assurer des rondes de surveillance, ou encore suivre des interventions à distance. Equipé de caméras optiques et thermiques, l’aeronef est complètement autonome, de fait, il est également capable de fonctionner la nuit, de réaliser des levées de doutes et ce, sans télépilote. 

Un plugin pour la compatibilité

Autre avantage, la mise en place de ce dispositif a bénéficié d’un partenariat avec le spécialiste de la vidéosurveillance Genetec : grâce à un plugin, ADroneX, toutes les missions du drone sont gérées au sein de la plateforme Security Center Omnicast en charge également de la vidéosurveillance du site. 

Une centralisation des informations

« Les informations fournies par les drones Skeyetech vont en effet pouvoir être analysées et exploitées directement dans notre plateforme Security Center, et permettre ainsi aux opérateurs de sécurité de prendre rapidement les meilleures décisions opérationnelles » précise Guillaume Charon, directeur commercial France chez Genetec.Ce qui permet en outre, des fonctionnalités telles que la possibilité de suivre les déplacements du drone sur une carte avec le module Plan Manager, ou encore obtenir un retour vidéo.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion