Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Détection de piétons et d'engins : Arcure étoffe sa gamme

Cette entreprise conçoit, développe et fabrique des détecteurs qu'elle commercialise auprès des secteurs utilisant de gros engins. Elle a levé 5 millions d'euros pour prendre le leadership sur ce marché.

L’invasion des robots collaboratifs est en ordre de marche dans tous les pays de l’OCDE. Cette arrivée massive dans les usines, mines, entrepôts et autres chantiers de BTP tire vers le haut le secteur des détecteurs de piétons et d’engins. Chaque année, ce secteur générera 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec, entre autres, la vente de caméras de recul sur les engins professionnels. « Ces dernières sont déjà obligatoires en Europe et le seront dès 2017 aux Etats-Unis », fait savoir Franck Gayraud, cofondateur et directeur général d’Arcure, spécialisée dans la conception, le développement, la fabrication et la commercialisation de détecteurs de piétons et d’engins. « Nous sommes une équipe de 21 personnes dont huit ingénieurs de développement », indique le dirigeant de l’entreprise qui a pour ambition de prendre le leadership mondial sur son secteur.

5 millions d’euros levés. Arcure dispose de plusieurs atouts. D’abord, la société détient une licence exclusive sur une technologie du CEA qui est à la base de sa caméra de détection Blaxtair. Laquelle détecte les piétons et engins grâce à une analyse morphologique. « Nous avons vendu 900 systèmes dans le monde, », confie Franck Gayraud. Son chiffre d’affaires (non communiqué) est essentiellement tourné vers l’export (75%) et connaît une croissance de 25% à 50% par an. « Notre activité est tirée par deux gros secteurs : l’industrie et les mines », ajoute le dirigeant qui a levé en mai dernier des fonds auprès d’investisseurs financiers. Avec le précédent tour de table, l’entreprise a collecté au total 5 millions d’euros. Ce qui lui permet de se développer en France et à l’étranger ainsi que d’étoffer son offre de produits . « Nous avons ouvert un bureau au Royame-Uni et nous nous appuyons sur des distributeurs locaux au Canada, Etats-Unis, Chili, Afrique du Sud et Australie », poursuit le directeur général de l’entreprise.

20 cm de précision. Cette année, la PME a également étoffé son offre avec un nouveau système embarqué de localisation et de détection de piétons et d’engins. « Notre système Blaxtair Vcas (Vehicle Collision Avoidance System) a une portée de plus de 200 mètres et localise les porteurs de badge avec une précision de 20 centimètres autour du véhicule », précise le directeur général d’Arcure qui adopte la technologie Time of Flight. Issue des radars utilisés en aéronautique, celle-ci consiste à calculer le temps de vol d’une onde électromagnétique entre deux équipements. Blaxtair Vcas vient tout juste d’être lancée et vise les sites fermés, accessibles uniquement par badge. Point fort, le système embarqué ne déclenche une alarme (visuelle ou sonore) que lorsque les porteurs de badge se trouvent dans un périmètre prédéfini. Ce qui limite les fausses alertes et donc la baisse de vigilance des conducteurs d’engin.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion