Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Des chariots et remorques électriques à l’assaut des TMS

Conçus et fabriqués en France par la startup K-Ryole, ces engins autonomes disposent d’une technologie brevetée qui annule l’effort réclamé pour tracter une charge. Les opérateurs peuvent ainsi tracter plusieurs centaines de kilos à pied ou en vélo sans effort.

La prévention des TMS (Troubles musculo-squelettiques) mobilise l’attention de tous les secteurs de l’économie. A commencer par le BTP ou encore la logistique qui connaissent des taux d’accidents du travail élevés en raison notamment des charges importantes à soulever et à tracter. Une problématique à laquelle s’adresse justement la startup K-Ryole avec ses remorques et chariots électriques. Points communs, ces engins motorisés peuvent tracter sans effort jusqu’à 250 kilos pour les chariots et jusqu’à 300 kilos pour la remorque couplée à un vélo.

Technologie brevetée

avec-sa-remorque-intelligente-cette-livreuse-peut-tracter-sans-peine-jusqu-a-300-kilos-

Avec sa remorque intelligente, cette livreuse peut tracter sans peine jusqu’à 300 kilos. © K-Ryole

Disposant d’une autonomie de 70 kilomètres, ces engins sont équipés d’une technologie  brevetée. Laquelle a été développée par ses deux cofondateurs, des ingénieurs diplômés en électricité et électronique. Cette technologie a pour particularité d’annuler l’effort de l’opérateur tout en amplifiant sa force. Et ce, grâce aux capteurs et moteurs électriques embarqués sur les engins que pilote une intelligence embarquée. « Elle tient compte de la force initiale déployée par l’opérateur et du poids de la charge », explique Nicolas Duvaut, le cofondateur de la startup. Créée en 2016, l’entreprise compte une centaine de clients dont Bouygues, EDF, Eiffage ou encore Vinci. Cette année, elle a été sélectionnée par BPI France, France Digitale et le Hub pour faire partie des 727 startups reconnues pour leur impact positif sur la société, l’environnement et l’économie.

45 salariés dont une dizaine d’ingénieurs

En effet, ses engins ont démontré leur capacité à limiter les accidents au travail tout en faisant gagner aux opérateurs de la productivité. Et ce, sans qu’il leur soit nécessaire de passer des formations pour prendre en main leur engin. C’est d’ailleurs ce que fait valoir Nicolas Duvaut dont l’entreprise vient de fournir au loueur Kiloutou une centaine de remorques et chariots électriques. Un joli succès pour cette PME qui compte aujourd’hui 45 salariés dont une dizaine d’ingénieurs.

Nouvelle usine dans le Lot-et-Garonne

Partisane du Made In France, K-Ryole vient d’ouvrir une nouvelle usine située à Tonneins, dans le Lot-et-Garonne. Dès l’an prochain, le site produira un millier d’engins contre 500 en 2021. A noter : ces machines sont connectées de manière à délivrer non seulement leur positionnement mais aussi des informations pratiques comme le poids transporté, la charge de la batterie ou encore la durée de fonctionnement des machines. Grâce à ces informations, les clients de la startup disposent d’une aide à la décision pour savoir s’il est préférable de louer ou d’acheter leur engin en fonction de leurs usages.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion