Contrôle technique des véhicules : Dekra veut limiter l’exposition aux particules nocives

Monoxyde de carbone, particules d’hydrocarbure… les rejets gazeux des pots d’échappement des véhicules diesel présentent des risques pour la santé et particulièrement pour celle des techniciens dans les centres de contrôle technique pour véhicules lourds. En effet, le personnel technique de ces établissements s’expose quotidiennement à la présence de particules nocives lors des phases de contrôle antipollution des véhicules diesels. Un constat partagé par l’étude pollution initiée en 2011 par le groupe Dekra (2,3 milliards de chiffre d’affaires en 2013 ; 34.000 salariés). « Certes, durant cette étude, nous avons constaté que l’exposition du personnel aux gaz d’échappement était inférieure aux limites fixées par le code du travail. Cependant, il faut impérativement la réduire, précise Geoffrey Michalak, responsable qualité au sein de Dekra. D’où notre idée de proposer des solutions allant dans ce sens  »

Cabine filtrante. Parmi les solutions préconisées par Dekra, citons une cabine filtrante mise à disposition des contrôleurs de poids lourds qui sont les plus exposés. Après avoir assaini l’air ambiant grâce à des filtres, la pièce vitrée protège à 100% l’utilisateur des particules nocives. Autre exemple, le groupe allemand réfléchit à l’amélioration des extracteurs de gaz reliés aux pots d’échappements lors des contrôles. « A ce jour, seulement 30% à 40% des véhicules contrôlés peuvent être reliés à ces équipements dans les centres de contrôle. C’est trop peu », regrette Geoffrey Michalak.
En outre, Dekra participe aussi à un groupe de travail conduit par le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), les opérateurs de contrôle et la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) sur l’élaboration de nouvelles mesures applicables pour les véhicules légers. Lesquelles préconisent notamment l’élaboration d’une nouvelle norme européenne en matière de contrôle des émissions de particules des véhicules à essence et diesel. Norme qui imposerait des détecteurs de particules plus performants.

Florian Kuan


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.