Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Collectivités et prévention de la délinquance : le FFSU rappelle sa position

Réunis à Lille fin juin, les 120 maires, membres du FFSU, toutes tendances politiques confondues, ont souhaité rappeler les priorités d'une politique de prévention et de sécurité…

Les élus du Forum français pour la sécurité urbaine se sont réunis à Lille, le 23 juin, à l’occasion du colloque « Vers la fin des contrats locaux de sécurité ? », afin de dresser un état des lieux de la politique de prévention en France, suite aux nombreuses évolutions dans ce domaine.

 

À l’issue de cette journée de débats, et à la suite des nombreuses évolutions des politiques de prévention de la délinquance incarnées par de multiples avis, rapports, circulaires, plan national, débats autour de la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, les 120 maires, membres du FFSU et toutes tendances politiques confondues, souhaitent rappeler les priorités d’une politique de prévention et de sécurité.

 

> Les élus sont particulièrement préoccupés par :

les violences, et notamment les vols avec violence, dont le nombre augmente et dont l’intensité semble s’aggraver, entraînant un fort sentiment d’insécurité et de méfiance ;

les violences scolaires, exercées à l’encontre des professeurs comme des élèves, modifiant les relations à l’intérieur des classes et au sein des établissements scolaires ;

les conduites addictives (drogues, alcools…) et les manifestations de la maladie mentale ;

les violences contre les femmes et les violences intrafamiliales ;

l’insécurité routière.

 

> Ils souhaitent également que soit mise en œuvre une politique cohérente, inscrite dans la durée, impliquant :

la répartition définie des compétences entre l’État et les différentes collectivités territoriales, en charge des politiques de prévention ;

l’engagement et l’accompagnement forts et durables de l’État aux côtés des collectivités territoriales pour la mise en place de politiques de prévention et de sécurité ;

l’application de règles claires de partage de l’information entre les partenaires à l’échelon local ;

une coopération opérationnelle entre tous les acteurs de la sécurité et de la prévention, à l’échelle nationale et locale, notamment avec les intervenants en santé mentale ;

une association concertée des citoyens, soucieux de la tranquillité publique ;

le développement de l’accès au droit.

 

Les élus du FFSU « souhaitent que des fonds conséquents, à l’image de ceux consacrés aux politiques de répression, soient alloués à toutes les formes de prévention – délinquance des mineurs, récidive, mise en œuvre de mesures alternatives à l’incarcération et dispositifs de soin de la santé mentale. C’est en priorité la prévention sociale qui permettra de réduire significativement et durablement la délinquance. Cela pourrait se mesurer grâce à une politique d’évaluation résolue. Telle est la condition sine qua non pour que se construise une politique publique transparente, ayant pour objectif d’établir une sécurité durable ».

 

> Forum français pour la sécurité urbaine

10, rue des Montibœufs

75020 PARIS.

Tél. : 01 40 64 49 00.

ffsu@urbansecurity.org

 

 

 

 

Commentez

Participez à la discussion