Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Catastrophes naturelles et incendies dans le top 3 des préoccupations des entreprises

Selon le 3ème baromètre des risques d'Allianz Global Corporate & Speciality, les ruptures dans la Supply Chain constituent la première préoccupation des entreprises. Viennent ensuite les catastrophes naturelles et les incendies.

Les interruptions de la chaîne logistique, les catastrophes naturelles et les incendies viennent en tête des préoccupations premières des entreprises en 2014. Tel est l’enseignement du 3ème baromètre des risques réalisé par Allianz Global Corporate & Speciality (AGCS). Cette enquête a sondé 400 experts en assurances grands comptes présents dans 33 pays à qui il était demandé de citer les trois principaux risques dont leurs clients se préoccupaient le plus.

Catastrophes naturelles et incendies. Pour la deuxième année consécutive, les catastrophes naturelles arrivent en deuxième place du baromètre. A noter : 33 % des réponses citent ce risque comme première préoccupation des entreprises. C’est moins que les 44 % de l’an dernier. Pourtant, les pertes assurées découlant des catastrophes naturelles sont en baisse vertigineuse. En effet, elles sont montées à environ 38 milliards de dollars en 2013 (source Swiss RE) contre 75 milliards en 2012.
Pour la deuxième année de suite également, les incendies et d’explosions se glissent à la troisième place du baromètre avec 24%. Il s’agit même de la première préoccupation des entreprises en Russie (57% des réponses) et en Hongrie (42 %). « Mais dans les autres pays, les entreprises apparaissent moins inquièts au sujet des incendies et des explosions qu’un an plus tôt », note AGCS.

Cyber-risques. Enfin, l’un des enseignements de ce baromètre 2014 est la forte progression des cyber-risques dans les préoccupations des entreprises. Le cyber-crime fait ainsi un bond de sept places au classement pour occuper désormais la huitième position avec 12 % des craintes. «Exposées à de nouvelles attaques, les sociétés craignent particulièrement les pertes de données personnelles et les vols de brevets », précise l’enquête.

Fabrice Pouliquen

Commentez

Participez à la discussion