Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Bien-être au travail | Le CJD publie un rapport d’étape sur l’avancement de ses travaux

La commission « Bien-être » du Centre des jeunes dirigeants (CJD), qui réunit des dirigeants de PME/TPE dans 20 groupes de travail sur tout le territoire, travaille depuis mai 2009 sur un projet de guide sur la thématique du bien-être des salariés en entreprise.

La commission « Bien-être » du Centre des jeunes dirigeants (CJD), qui réunit des dirigeants de PME/TPE dans 20 groupes de travail sur tout le territoire, travaille depuis mai 2009 sur un projet de guide sur la thématique du bien-être des salariés en entreprise. Elle a publié récemment un premier relevé de conclusions fondées sur l’expérience.

 

Actuellement, près de 200 jeunes dirigeants expérimentent dans leurs entreprises les conditions pour y favoriser le bien-être. Leur réflexion est structurée autour de huit grandes thématiques :

– la gouvernance,

– le management,

– le développement des compétences,

– la convivialité,

– la santé,

– les conditions matérielles,

– les services répondant aux enjeux sociétaux,

– les parties prenantes de l’entreprise.

 

Chaque thématique est déclinée en questions principales illustrées d’exemples et de bonnes pratiques. Ce rapport d’étape examine aussi les différentes raisons pour lesquelles les entreprises ont tout intérêt à s’occuper du bien-être de ceux qui y travaillent, notamment des raisons « curatives », des contraintes légales et, surtout, la recherche de nouvelles voies pour entreprendre.

 

Ce rapport d’étape préfigure la publication ultérieure par le CJD d’un rapport complet sur le sujet, fruit de l’ensemble de ses réflexions et expérimentations. Le CJD a lancé la commission « bien-être en entreprise » en mai 2009, pour faire prendre conscience des enjeux et faire progresser les entreprises des adhérents du CJD dans une nouvelle voie où performance économique et bien-être des salariés sont étroitement liés.

 

Pour Michel Meunier, président du CJD, « le chef d’entreprise ne doit pas avoir la prétention de faire le bonheur de ses salariés, mais il incombe aux dirigeants et aux managers de mettre en œuvre ce que l’on pourrait appeler « une politique du bien-être en entreprise », c’est-à-dire de créer des conditions favorables à l’amélioration du bien-être de leurs collaborateurs ».

Commentez

Participez à la discussion