Grâce à l’IA, une PME lyonnaise démocratise la prévention des risques de collisions

l-ecran-montre-en incrustation-la-présence-de-personnes-reconnues-par-la-camera-intelligente
L’écran montre en incrustation la présence de personnes reconnues par la caméra intelligente. © Aci Industrie

Souvent coûteuse et pas toujours efficace, la prévention des risques de collisions se démocratise avec l’appui de l’intelligence artificielle. En témoigne, Aci Industrie, un équipementier pour carrosseries et véhicules. Créée en 2014, cette PME lyonnaise a conçu et développé un système anti-collision intelligent. Point fort, il est conçu pour être embarqué sur n’importe quel véhicule industriel tel qu’un camion toupie, un chariot élévateur, ou un camionnette de livraison ou un poids-lourd. La solution repose sur la présence de caméra qui détecte dans les angles morts la présence d’un piéton ou un cycliste. « Notre solution intéresse aussi bien la prévention des collisions sur les chantiers, dans les entrepôts ou l’espace urbain », indique Bastien Cherou, ingénieur de l’Ecole catholique d’arts et métiers et directeur d’Aci Industrie.

Vision à 170 °

A la différence des systèmes concurrents, la PME recourt à une simple caméra du marché disposant d’un angle de vision de 170 degrés. Cet appareil embarque une carte électronique où tournent des algorithmes de Deep Learning. « Nous les avons entraînés pendant 18 mois pour qu’ils sachent discriminer des êtres humains, et ce, qu’ils soient débout, allongés sur le sol, montés sur une échelle ou un vélo, etc », fait valoir Bastien Cherou. Cette caméra se loge à la place d’une caméra de recul classique. Elle communique avec l’écran fourni par la PME et sur lequel le conducteur visualise en incrustation la personne qui se trouve dans l’angle mort. Du coup, le système s’avère plus efficace qu’un simple radar de recul qui ne fera pas la différence entre un poteau et la jambe d’une personne.

Solution Plug and Play

le-nombre-de-cameras-a-installer-varie-selon-la-taille-du-vehicule-et-des-zones-a-proteger
Le nombre de caméras à installer varie selon la taille du véhicule et le nombre de zones à protéger. © Aci Industrie

Pour la mise en œuvre de cette solution prête à l’emploi, Aci Industrie réalise un cahier des charges sur la base des informations que lui communique le client. A savoir, un croquis du véhicule et la liste des zones à protéger. Pour un 3,5 tonnes, la présence d’une caméra à l’arrière suffit. Il en faut quatre pour un poids-lourd afin de couvrir les angles. Entre outre, elle communique avec une application pour smartphone. Sur l’écran, il suffit de paramétrer avec les doigts la zone à surveiller, le type d’alarme à déclencher, etc. sachant qu’un relais peut être couplé avec un gyrophare un klaxon ou tout autre signal d’alerte.

Eliane Kan

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.