Avis d’expert ǀ Sécurité Internet : 10 conseils pour la génération Y

Si vous faites partie de la génération Y, pouvoir vous connecter à Internet facilement est l’une de vos priorités quotidiennes. Mais, tandis qu’écrire sur le mur de vos amis, twitter ou googliser une information fait partie de vos activités de tous les jours, vous êtes-vous déjà demandé si vous étiez bien protégés lorsque vous surfez en ligne ?

Skyler King, responsable de produit ZoneAlarm, au sein de la division entreprise de Check Point Software Technologies, et créateur du pare-feu et de l’antivirus ZoneAlarm, donne 10 conseils pour se protéger.


Une étude récente menée par ZoneAlarm sur un échantillon de 1245 individus met en avant que la plupart des personnes interrogées appartenant à la génération Y* relèguent le thème de la sécurité Internet au second plan de leurs préoccupations. À l’inverse, seulement 31 % de cette catégorie considèrent la sécurité en ligne comme le facteur le plus important à prendre en compte dans les décisions relatives à leur ordinateur. La génération Y est plus encline à donner la primauté aux divertissements et aux échanges, qu’aux questions de sécurité. Pourtant, la moitié des personnes interrogées appartenant à la génération Y (50 %) a déclaré avoir rencontré, au cours des deux dernières années, des problèmes relatifs à la sécurité de leur ordinateur.


L’étude montre également que la génération Y et toutes les personnes avec qui elle communique restent perméables et vulnérables aux attaques en ligne. Dans ces conditions, si l’on considère la montée en puissance de la cybercriminalité dans la société actuelle, connectée à outrance, on comprend combien il est important d’avoir un train d’avance dans le domaine de la sécurité en ligne.

Comment éviter les risques liés aux attaques informatiques ?

Pour y répondre, Skyler King a dressé une liste de dix  précautions d’usage :


  Revenir à l’essentiel

L’une des manières les plus simples, et les plus indispensables, de protéger son ordinateur est d’installer régulièrement les mises à jour du système d’exploitation. Les dernières versions des logiciels contribuent au bon fonctionnement de l’ordinateur et le préservent ainsi de toute vulnérabilité aux failles de l’ancien système. Configurez votre système d’exploitation pour recevoir automatiquement les mises à jour de sécurité. Une fois les mises à jour installées, assurez-vous de redémarrer votre ordinateur afin que les derniers paramétrages soient pris en compte.


 Halte aux clics à tout-va

Google détecte 9 500 nouveaux sites malveillants chaque jour ? Ce chiffre comprend les sites légitimes qui ont été compromis et ceux qui ont été conçus pour propager des programmes malveillants. Méfiez-vous des liens sur lesquels vous vous apprêtez à cliquer. Avant de cliquer, pensez à survoler le lien avec votre souris afin de connaître l’adresse complète de la page que vous vous apprêtez à ouvrir. Prenez également au sérieux les messages de mises en garde de Google. Enfin, téléchargez les mises à jour régulières de vos antivirus et pare-feu qui doivent rester activés en permanence.


  Se tenir à l’affût des dernières évolutions sociales

Prenons un exemple : récemment, Facebook a remplacé l’e-mail par défaut de tous ses utilisateurs par une adresse @facebook. com. En clair, avec ce changement, de nouveaux marketeurs et spammeurs pourront contacter les abonnés Facebook avec une très grande facilité, comme jamais auparavant. Dans ces conditions, que cela vous plaise ou non, ajustez vos paramètres de confidentialité et faites attention aux spams et à la fraude par phishing.


  Mots de passe, mots de passe et mots de passe

Pour tous vos comptes en ligne, veillez systématiquement à créer des mots de passe difficile à pirater : ils doivent contenir des lettres, des chiffres et des symboles. Longs, ils sont plus sûrs et plus difficiles à forcer. Choisissez-en un pour chaque compte principal tel que votre e-mail et vos services bancaires à distance. Évitez d’utiliser un mot de passe identique pour tous vos comptes. En effet, si des pirates informatiques parviennent à forcer votre mot de passe sur un compte spécifique, ils pourront ensuite se connecter facilement à vos autres comptes, grâce aux informations d’identification.


 Joueurs en ligne, gardez votre logiciel de sécurité en alerte !

Passionnés des jeux en ligne, ne désactivez pas votre logiciel de sécurité même lorsque vous vous lancez dans une partie de Diablo III, aussi captivant le jeu soit-il. On le sait, dans ces moments il est important d’avoir une connexion haut débit avec un minimum d’interruptions, mais pas au détriment de la sécurité de votre ordinateur. Préférez le Game Mode de votre logiciel de sécurité : ce paramétrage est la garantie d’une partie sans interruption, pour une protection maximale.


  Attention aux sites de peer-to-peer et logiciels piratés

Pour ne pas exposer votre ordinateur à des risques en matière de sécurité liés à l’utilisation de sites de peer-to-peer et de logiciels piratés, le mieux est de ne jamais y avoir recours ! Téléchargez vos fichiers depuis le site officiel du concepteur. Toutefois, si vous persistez à prendre un tel risque, quelques précautions de base s’imposent, comme par exemple lire les commentaires d’utilisateurs précédents avant de télécharger le fichier en question. Sachez également qu’aujourd’hui, de nombreux sites de peer-to-peer proposent un système de notation plutôt fiable qui peut vous donner un aperçu des avantages perçus par d’autres utilisateurs concernant les fichiers que vous souhaitez télécharger.


 Gare aux attaques d’ingénierie sociale

Chaque jour, les cybercriminels passent en revue les réseaux sociaux afin de mieux vous connaître. Ils utilisent les informations ainsi collectées pour vous envoyer des e-mails très ciblés, se faisant passer pour votre supérieur hiérarchique, un proche ou un membre de votre famille. Avez-vous publié dernièrement des informations sur Facebook à propos de votre lieu de vacances préféré, et reçu ensuite un e-mail de la part d’un collègue de travail qui vous donne des informations sur les meilleures résidences de vacances, accompagnées d’un lien hypertexte vers un article récent ? Méfiance ! Faites toujours attention à ce que vous publiez en ligne : révéler trop d’informations comme votre deuxième prénom ou le nom de votre animal de compagnie peut s’avérer un excellent point de départ dans les activités d’un cybercriminel.


 Bien choisir ses amis

Il n’y a rien de tel que de créer des contacts sur le net via Facebook ou d’autres réseaux sociaux. Toutefois, en ne prenant pas le temps de filtrer les personnes que vous acceptez dans votre cercle restreint, vous vous mettez indéniablement en danger. Si vous recevez une demande de la part de quelqu’un à qui vous n’avez pas parlé depuis des années ou que vous ne connaissez pas, vous êtes peut-être en présence d’un bot social en train d’essayer de pénétrer votre réseau. Les cybercriminels peuvent jouer de votre confiance en Facebook et Twitter, et envoyer des e-mails ou des notifications à vos contacts, en utilisant vos identifiants, vos informations et éléments personnels afin de proposer des produits ou diffuser des programmes malveillants à d’autres ordinateurs.


  Prudence en téléchargeant des vidéos

Les vidéos en ligne ont connu un bel essor et sont particulièrement populaires auprès de la génération Y. Plus que pour n’importe quelle autre catégorie de la population, la génération Y accorde souvent plus de temps à ce média qu’à n’importe quel autre. La prudence est de rigueur lors des téléchargements de vidéos, car cette activité peut être à l’origine d’attaques de virus. Si vous n’avez pas installé la dernière version de Media Player, assurez-vous de télécharger des vidéos depuis des sources fiables. Lorsque vous souhaitez visualiser une vidéo, n’installez aucun logiciel depuis des sites de partage de fichiers : rappelez-vous que le téléchargement de vidéo ne nécessite aucun fichier exécutable (.exe).


  Et dans l’utilisation des bornes Wi-Fi

Pour la plupart des gens, trouver une borne Wi-Fi gratuite est le summum du bonheur. Mais avant de se connecter, il est important de vérifier le nom du réseau Wi-Fi, aussi appelé SSID, lequel doit appartenir à un service officiel. Ne vous connectez pas au hasard à des réseaux Wi-Fi non sécurisés sous peine de vous exposer à des menaces de sécurité informatique. Dans la mesure du possible, utilisez un réseau privé virtuel, ou VPN, qui vous permettra de diriger toute votre activité via un réseau privé, sécurisé et séparé, tout en étant connecté à un réseau public. Plusieurs services sont disponibles et vous avez également la possibilité d’utiliser une application comme Hotspot Shield qui permet le lancement automatique d’un VPN.


Force est de constater que la vigilance constitue un bon point de départ. Mais cela ne suffit pas. Les pirates informatiques sont chaque jour plus ingénieux et les attaques en ligne n’en finissent pas. Quelles que soient ses activités en ligne, il est important de prendre les précautions d’usage de base décrites ci-dessus, en complément d’un logiciel antivirus et d’un pare-feu à double sens, le minimum à installer sur son ordinateur. Alors, que vous apparteniez à la génération Y ou non, ne vous laissez pas bercer d’illusions rassurantes. De cette façon, non seulement vous éviterez d’accroître les statistiques, mais vous contribuerez également à faire d’Internet un lieu sûr pour votre communauté en ligne.


* Dans le rapport intitulé The Generation Gap in Computer Security (L’écart générationnel en matière de sécurité informatique), publié en juin 2012, la génération Y est définie comme étant la population âgée de 18 à 25 ans.  


Source : Check Point Software Technologies.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.