Aspentech accélère la simulation pour la prévention des risques industriels

Dans le monde de l’exploration-exploitation des sites pétrolifères, du raffinage, de la pétrochimie et de la chimie de base, l’éditeur américain Aspentech, basé à Bedford près de Boston (Massachusetts), est une sorte d’incontournable. En effet, ses logiciels de calcul hydraulique et de simulation de la gamme aspenONE sécurisent, depuis 1981, quantités d’installations industrielles dans le monde. Le groupe, qui emploie près de 1 400 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 440 millions de dollars pour 2015, plonge ses racines dans le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). De fil en aiguille, Aspentech couvre à présent presque tous les secteurs de l’industrie.
« Avec le module Aspen Flare System Analyser, en quelque sorte un de nos best-sellers historiques, nous proposons des outils de calcul hydraulique de mise à la torche ou à l’évent. Cette opération consiste à brûler des gaz à partir d’une sorte de soupape afin de les évacuer en cas de surpression, explique Frédéric Tonnaire, consultant technique en simulation et optimisation chez Aspentech. Les réglementations environnementales ont graduellement conduit à interdire de brûler les gaz à la torche sous peine d’amende. Reste que, parfois, il est malgré tout nécessaire de le faire pour éviter le danger d’une trop grande montée en pression dans les installations. »
Autre best-seller de l’éditeur américain, Hysys Dynamics, porte sur la simulation des procédés utilisée pour étudier tous les scénarios possibles du comportement des installations industrielles, notamment en cas de panne. Ce module contribue alors à dimensionner l’instrumentation des processus de sécurisation. « Jusqu’ici, nous avions donc un simulateur de procédés industriels ainsi qu’un outil de calcul hydraulique pour les installations de mise à la torche. Récemment, nous avons rajouté Hysys, un module pour le dimensionnement, la validation et la documentation des soupapes de sécurité », reprend Frédéric Tonnaire. Il s’agit ainsi d’établir les débits à prendre en compte pour dimensionner les soupapes. Un exercice délicat qui intervient dans un contexte extrêmement codifié notamment aux travers des référentiels de l’American Petroleum Institute et de ses normes API RP 520 et 526 ainsi que des normes ISO 4126 et EN 764-1.
Précisons que les soupapes de sécurité disposent d’un ressort qui s’ouvre automatiquement lorsque la pression dépasse une certaine valeur afin de prévenir l’explosion. « Il y a des quantités de règles pour dimensionner ces systèmes. La difficulté, c’est de prendre en compte un très grand nombre de scénarios. Tous les cas possibles d’urgence doivent alors être étudiés un à un de sorte qu’un problème n’en génère pas d’autres en aval », poursuit Frédéric Tonnaire. Point fort d’Hysys, tous ces calculs complexes aboutissent à une documentation numérique, une sorte de système de gestion des données techniques, qui sera exportée dans les systèmes de conception pour l’ingénierie d’exécution des projets.
Cependant, l’éditeur ne s’en tient pas à la prévention des risques dus à la surpression. Aspentech a acquis auprès de l’Imperial Colledge of London la propriété intellectuelle d’un module de calcul de dépressurisation d’équipements d’installations industrielles, validé sur des données expérimentales. En clair, lorsque la pression tombe accidentellement dans les installations, il se produit un phénomène bien connu de refroidissement du gaz par expansion. Ce qui peut entraîner la fibrillation de l’acier des tuyaux et des cuves, à savoir des sortes de microfissures. D’où des risques de fuite, voire de rupture de l’équipement. Depuis un an, les chercheurs et ingénieurs d’Aspentech phosphorent sur les modèles de l’Imperial Colledge of London afin de lancer prochainement un module logiciel intégré à l’offre de l’éditeur.

Erick Haehnsen


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.