Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Accidents du travail et maladies professionnelles du BTP : les statistiques 2013 de l’Assurance maladie-Risques professionnels

Selon les statistiques de l’Assurance maladie – Risques professionnels, le BTP demeure le secteur d’activité présentant le plus haut niveau de risque. En 2013, on observe une diminution du nombre total d’accidents (- 6,6 %). Le nombre des maladies professionnelles diminue également (-3,2 %), les affections périarticulaires représentant à elles seules plus de 77 % des cas.

Ce point statistique a été établi d’après les données de l’Assurance maladie – Risques professionnels. Elles portent sur les salariés du régime général de la Sécurité sociale et en particulier sur le Comité technique national du bâtiment et des travaux publics (CTN BTP). Au sein du régime général, le secteur du bâtiment et des travaux publics présente le plus haut niveau de risque d’accident. En 2013, le BTP occupe 8,5 % des salariés mais recense 16,3 % des accidents avec arrêt et 26,8 % des décès accidentels.

Statistiques 2013

Régime Général

BTP

% BTP

       

Effectifs

18 314 269

1 551 809

8,5%

       

Accidents du travail (AT)

     

Accidents avec arrêt (AT-arrêt)

618 263

100 617

16,3%

Accidents avec incapacité permanente (AT-IP)

39 078

7 437

19,0%

Décès AT

541

145

26,8%

Indice de fréquence

33,8

64,8

 

Taux de fréquence

22,7

42,0

 

Taux de gravité

1,4

2,7

 

Indice de gravité

14,7

36,9

 
       

Maladies professionnelles (MP)

     

Maladies avec arrêt (MP-arrêt)

51 452

6 546

12,7%

Maladies avec IP (MP-IP)

27 450

3 511

12,8%

Decès MP

430

25

5,8%

NB : De nombreuses maladies professionnelles du régime général sont reconnues hors les CTN.

Évolution du nombre d’accidents du travail dans le BTP de 1990 à 2013
Par rapport à 2012, on observe une baisse du nombre d’accidents avec arrêt (- 6,6%), celui des accidents graves (c’est-à-dire ayant entraîné une incapacité permanente) (- 5,50%), du nombre total de journées perdues par incapacité temporaire (- 3,5 %). En revanche, on constate une hausse du nombre des décès (145, + 9.6%).

Evolution des accidents du travail dans le BTP

Année

Salariés

AT-arrêt

AT-IP

Jours IT (en milliers)

Décès

1990

1 285 697

167 813

17 604

7 256

361

1991

1 295 128

171 604

17 822

7 646

313

1992

1 239 785

162 594

16 215

7 538

298

1993

1 146 924

142 255

13 751

6 785

256

1994

1 148 318

136 906

13 954

6 441

214

1995

1 140 404

133 632

14 639

6 414

189

1996

1 093 989

124 893

11 671

6 038

208

1997

1 055 448

119 013

10 449

5 778

176

1998

1 098 312

118 892

10 254

5 842

175

1999

1 120 880

119 828

9 882

5 838

155

2000

1 218 606

125 980

10 067

6 227

191

2001

1 239 277

124 305

9 101

6 361

176

2002

1 272 392

125 786

9 854

6 827

157

2003

1 306 410

119 681

9 797

6 905

181

2004

1 328 025

118 913

10 394

6 770

172

2005

1 397 103

122 356

10 550

6 364

103

2006

1 487 269

126 945

9 498

6 707

158

2007

1 562 956

131 253

9 621

6 874

184

2008

1 617 702

129 190

9 017

7 105

155

2009

1 584 916

120 386

8 712

7 010

141

2010

1 575 551

115 405

8 299

6 903

118

2011

1 582 891

115 626

8 056

6 907

144

2012

1 576 864

107 715

7 873

6 662

131

2013

1 551 809

100 617

7 437

6 427

145

IP : incapacité permanente
IT : incapacité temporaire

Évolution des principaux indicateurs d’accidentabilité dans le BTP

Année

IF

TF

TG

IG

1990

130,52

70,00

3,05

80,40

1991

132,50

72,00

3,19

80,70

1992

131,15

71,00

3,27

76,70

1993

124,03

67,00

3,20

71,70

1994

119,22

65,00

3,00

71,50

1995

117,18

63,60

3,05

72,00

1996

114,20

61,90

2,99

68,60

1997

112,76

60,30

2,93

60,60

1998

108,20

59,10

2,91

57,00

1999

106,90

58,40

2,85

53,00

2000

103,40

57,90

2,86

53,00

2001

100,30

57,60

2,95

49,10

2002

98,90

58,40

3,17

52,40

2003

91,60

56,00

3,24

53,50

2004

89,84

55,29

3,14

55,61

2005

87,60

54,60

2,84

52,60

2006

85,40

53,40

2,82

48,50

2007

83,98

53,03

2,78

47,54

2008

79,90

50,20

2,76

42,50

2009

76,00

48,10

2,80

41,40

2010

73,20

46,70

2,80

40,00

2011

73,00

46,80

2,80

39,10

2012

68,30

44,00

2,70

37,20

2013

64,80

42,00

2,70

36,90

IF : indice de fréquence : nombre d’accidents avec arrêt pour mille salariés
TF : Taux de fréquence : nombre d’accidents avec arrêt par million d’heures travaillées
TG : Taux de gravité : nombre des journées d’incapacité temporaire par millier d’heures travaillées
IG : Indice de gravité : somme des taux d’incapacité permanente par million d’heures travaillées

Principales causes des accidents du travail dans le BTP en 2013
En 2013, la CNAMTS est passé au modèle européen SEAT pour l’analyse des accidents du travail de 4 jours d’arrêt ou plus. Cependant seuls 54% des accidents de 4 jours et plus du CTN BTP ont été codifiés avec ces nouvelles nomenclatures. Le tableau proposé ci-dessus donne à titre expérimental une classification des circonstances des accidents qui n’a qu’une valeur indicative.

Risque

AT-4 jours

Manutention manuelle

48%

Chutes de hauteur

18%

Outillage à main

16%

Chutes de plain-pied

10%

Machines

2%

Risque routier

2%

Risque physique dont risque électrique

1%

Risque chimique

1%

Manutention mécanique

1%

Agressions

1%

Autres

Commentez

Participez à la discussion