Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Workwear : C26 et suXXeed débarquent sur le marché français

Le fabricant allemand d’EPI Uvex introduit sur le marché hexagonal deux gammes de vêtements de travail. Orientées sport et streetwear, ces deux lignes ont été pensées pour favoriser le confort grâce à des textiles souples.

Auparavant, il fallait se rendre en Allemagne pour dégoter ces deux collections phares de la gamme workwear du fabricant Uvex. Mais le groupe a décidé de déployer ces deux lignes de vêtements de travail sur le marché français. D’ici 2020, Uvex ambitionne également de labelliser sa gamme Oeko-Tex 100 qui garantit que ses textiles ne contiennent pas de substances nocives pour la santé des utilisateurs.

Une collection récompensée
A commencer par la ligne suXXeed : dédiée aux artisans sur les chantiers ou aux manutentionnaires sur les plateformes logistiques, cette collection a décroché le prix « Plus X Award » en 2017, qui récompense les fabricants pour leur capacité à allier confort, ergonomie, et qualité des matériaux.

Seize tailles disponibles
Pour ce faire, la gamme met l’accent sur l’aisance et la mobilité du porteur à travers des coupes ajustées, dans des matériaux confortables. Côté disponibilité, quelque 32 références sont disponibles et s’adaptent à un grand nombre de morphologies, avec seize tailles différentes, trois longueurs de jambes, deux coupes pour les hommes (regular et slim) et une ligne dédiée aux femmes.

Des matériaux respirants et déperlants
Vient ensuite la gamme C26, la plus emblématique du fabricant. Cette dernière se compose d’un large panel de vêtements, tels que des bermudas, pantalons, polos, pulls à capuche, ou encore vestes, gilets sans manche et vestes matelassés. Des tenues qui ont été conçues dans des textiles imperméables issus de la finition Bionic-Finish Eco, mise au point par le fabricant. Exempts de composés perfluorés, ces vêtements sont déperlants, respirants, et faciles à nettoyer.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion