Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Violences dans les stades : plus de fermeté et de surveillance

Mercredi dernier, Frédéric Thiriez, président de la ligue de football professionnel, a été reçu place Beauvau, par le directeur de cabinet de Brice Hortefeux, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités Territoriales. A la suite de la reprise du championnat de Ligue 1 2009-2010, émaillée d’incidents parfois violents notamment samedi 20 septembre...

Mercredi dernier, Frédéric Thiriez, président de la ligue de football professionnel, a été reçu place Beauvau, par le directeur de cabinet de Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités Territoriales. A la suite de la reprise du championnat de Ligue 1 2009-2010, émaillée d’incidents parfois violents notamment samedi 20 septembre, Brice Hortefeux voulait que se tienne, au plus haut niveau de son ministère, une réunion avec les responsables de la ligue de football professionnel et des clubs afin d’anticiper les risques et décider des conditions de bon déroulement des prochaines rencontres sportives.En début de saison, une série de dispositions avaient été prises de concert pour assurer le bon déroulement du championnat de France. Instruction avait été donnée par le Ministre de l’Intérieur aux préfets de renforcer les contrôles lors des déplacements de supporters et aux abords des stades, et de prendre, chaque fois que nécessaire, des interdictions de stades. En application de ces mesures, il a d’ores et déjà été procédé à 84 interpellations, 53 interdictions administratives de stade et à 125 interdictions judiciaires.

Suite aux incidents du week-end dernier, qui se sont produits à l’intérieur de stades, il a été décidé d’un commun accord de prendre une série de nouvelles mesures :
– des dispositifs de surveillance renforcée des groupes à risque seront mis en œuvre dès les prochaines rencontres dans le cadre d’une coopération très étroite entre les clubs et les services de police ;
– les interdictions administratives de stade vont être multipliées à l’encontre de tous ceux qui ont des comportements violents à l’extérieur comme à l’intérieur des stades ;
– les clubs s’engagent à déposer systématiquement plainte contre tous les individus qui perturberont les matchs ;
– la ligue de football professionnel appliquera avec fermeté ses règlements à l’encontre des clubs dont les supporters commettent des exactions dans les stades, y compris des sanctions sportives (match à huis clos ou retrait de points, etc.).
Afin de vérifier les conditions de mise en œuvre de l’ensemble de ces dispositions, une réunion doit avoir lieu au cabinet du ministre de l’Intérieur, cette semaine, avec les responsables préfectoraux des départements concernés par les matchs de ligue 1, les services de police, la ligue de football professionnel et les représentants des clubs.
Ces mesures seront complétées par un renforcement de l’arsenal législatif qui sera proposé au Parlement dans les meilleurs délais : interdiction d’utiliser les fumigènes et les engins pyrotechniques dans les stades ; prolongation de 3 à 6 mois de la durée maximale des interdictions de stades ; généralisation de l’obligation de pointer au commissariat en cas d’interdiction de stade.

Commentez

Participez à la discussion